La nouvelle république (16/09/13)

Deux-Sèvres - Niort - Social

Dimanche en famille sur la pelouse du RSI

16/09/2013 05:38
Confortablement installés sous une tente aménagée, les petits patrons n'entendent pas pour autant jouer la montre.
 
Confortablement installés sous une tente aménagée, les petits patrons n'entendent pas pour autant jouer la montre.

Déjà six jours d’occupation de la caisse de Niort par des artisans et commerçants. L’association a fixé un ultimatum et menace d’autres actions.

Et une brassée de baguettes livrées par le boulanger lui-même. La solidarité ne mollit pas autour des petits patrons qui assiègent depuis mardi dernier le siège régional du RSI, à Niort. Une yourte collective, une tente aménagée – avec frigo – pour la cantine, des toilettes sèches. Hier, des familles ont rendu visite à la petite troupe d'artisans et commerçants qui se relaient jour et nuit au pied de l'immeuble de la caisse. « C'est clair que, depuis que l'on est ici, nous n'avons rien acheté. On nous a apporté de la choucroute de Châtelaillon, du sanglier de Surgères… Tous ceux qui viennent nous soutenir remplissent notre cagnotte. »

" Les cartes dans les mains  "

Les traits tirés par six jours de campement sauvage, Patrick Geay est remonté comme à la première heure. Le président de l'association « Sauvons nos entreprises » n'entend pas fléchir dans le bras de fer qu'il a engagé avec la direction du Régime social des indépendants. Ce début de semaine, il attend fermement une réponse à la lettre que le responsable de la caisse régionale a été chargé de remettre à ses instances nationales, cette fin de semaine à Paris. L'association réclame la tenue d'une table ronde avec les ministres concernés, Marisol Touraine (Affaires sociales et Santé) et Sylvia Pinel (Artisanat et commerce), afin de débattre de leur principale revendication : « Revoir le monde de calcul des cotisations actuel pour le remplacer un mode de calcul trimestriel afin de faciliter le règlement. Ce qui représente aujourd'hui 80 % de la colère des indépendants. Ces propositions, martèle Patrick Geay, vont aussi dans l'intérêt du RSI. D'ailleurs, tout le monde est d'accord, y compris les syndicats qui tiennent les caisses. » Pas question de jouer la montre a prévenu l'association qui a fixé un ultimatum : « Toutes les cartes sont dans leurs mains. Si jeudi soir nous n'avons pas de nouvelles, vendredi c'est feu ! »

nr.niort@nrco.fr

Jean Rouziès

Réagir


Rechercher sur le site

Newsletter

  • En inscrivant votre e-mail, vous recevrez gratuitement les bulletins d'information de Association Sauvons Nos - Site National et Officiel RSI



L'ASSOCIATION

ADHERER

BESOIN D'AIDE

NOS PROPOSITIONS

LA PRESSE EN PARLE

NOS DOSSIERS

VOS TEMOIGNAGES

ABERRATIONS DU RSI

LETTRES OUVERTES

AFFICHES / FLYERS SNE

MENTIONS LEGALES

BOUTIQUE SNE

AUTRE

Sondage

  • Seriez vous pour une manifestation nationale devant tout les RSI régionaux

Visiteurs en ligne

    • Nombre d'invités : 3