Dans notre société, les troubles psychologiques, qu’ils soient liés à une maladie mentale ou à des événements difficiles de la vie, sont trop souvent associés à l’isolement. Pourtant, rester seul ne fait qu’aggraver la situation. La meilleure alternative est de pouvoir échanger avec des personnes ayant traversé des expériences similaires. C’est là toute la philosophie de la pair-aidance. Dans ce guide, nous explorerons le rôle du pair-aidant tout en abordant la téléassistance, une solution complémentaire à cette forme d’entraide.

Un pair-aidant est une personne qui a partagé une expérience similaire à celle de la personne qu’elle soutient. Dans le domaine de la santé mentale, l’entraide entre individus revêt une importance primordiale. Elle repose sur le partage d’expériences, la compréhension mutuelle et la recherche collective de solutions aux défis rencontrés.

Le terme « aidant » vient renforcer l’idée de soutien, à l’instar du proche aidant. Le pair-aidant, quant à lui, s’engage activement dans l’entraide après avoir surmonté ses propres difficultés personnelles. Par conséquent, il est en mesure de comprendre pleinement les défis auxquels est confrontée la personne qu’il assiste.

Les pair-aidants peuvent être des bénévoles travaillant pour des associations, des salariés au sein de services de santé mentale ou des travailleurs indépendants. Ils utilisent leurs expériences des troubles psychologiques pour aider les personnes en difficulté, en animant des groupes de parole, en organisant des réunions d’information et en assurant un suivi individuel.

Fonctionnement de la Pair-Aidance :

La pair-aidance repose sur l’entraide entre des personnes ayant été ou étant toujours confrontées à des troubles psychologiques. Cette relation entre aidé et pair-aidant vise à soutenir les individus et à les rendre autonomes dans leur parcours de santé mentale, avec pour objectif ultime leur rétablissement.

Bien que les médecins puissent traiter les maladies mentales, c’est souvent seulement à travers le soutien mutuel que le rétablissement est réellement possible. Se faire aider par quelqu’un qui a surmonté des épreuves similaires peut faire toute la différence, c’est là l’essence même de la pair-aidance.

La pair-aidance repose sur les principes suivants :

  • Le partage d’expériences similaires.
  • L’échange d’informations, incluant les sentiments vécus, les difficultés rencontrées et les stratégies de rétablissement.
  • Le soutien sans jugement.

Pour devenir pair-aidant professionnel, il est recommandé de s’adresser au service de santé mentale auquel la personne est affiliée. En France, plusieurs structures de soin et d’accompagnement emploient des pair-aidants, qu’ils soient bénévoles, salariés ou indépendants. Des formations professionnelles en pair-aidance en santé mentale sont également de plus en plus disponibles, comme celle de Médiateur de Santé-Pair (MSP), validée par des parcours universitaires spécifiques.

Pour trouver du soutien auprès d’un pair-aidant, plusieurs options sont disponibles et complémentaires :

  1. Les associations de proches-aidants, offrant des permanences, des réunions et des activités dédiées.
  2. Les groupes d’entraide mutuelle, gérés par les pairs-aidants eux-mêmes et proposant des activités favorisant les échanges.
  3. Les forums de discussion en ligne, offrant la possibilité d’échanger anonymement avec des pairs-aidants francophones.
  4. Les services de soins ou d’accompagnement, de plus en plus nombreux à employer des pair-aidants, qu’ils soient bénévoles, indépendants ou salariés, formés professionnellement pour offrir un soutien efficace.