Dans le monde impitoyable de l’entreprise, chaque entité cherche à se positionner de manière optimale sur son marché pour assurer sa pérennité. Pour y arriver, deux grandes familles de stratégies s’offrent à elles : les stratégies globales et les stratégies génériques. Comment les décrypter ? Quels sont leurs avantages et leurs inconvénients respectifs ? C’est ce que nous allons découvrir ensemble.

Les stratégies globales : une vision macro de l’entreprise

Tout d’abord, les stratégies globales. Elles ont pour objectif de donner une orientation générale à l’entreprise. Elles correspondent à des choix de positionnement sur le marché qui vont influer sur l’ensemble des activités de l’entreprise.

Domination par les coûts

Parmi celles-ci, la stratégie de domination par les coûts est certainement la plus connue. Elle vise à offrir aux clients des produits ou services à un coût inférieur à celui de la concurrence. Pour y parvenir, l’entreprise doit chercher à réaliser des économies d’échelle et à optimiser l’ensemble de ses processus.

Différenciation de l’offre

La stratégie de différenciation de l’offre est un autre choix stratégique global. Elle consiste à proposer une offre unique, différente de celle des concurrents. Pour ce faire, il faut mettre en œuvre une stratégie de différenciation qui valorise les caractéristiques du produit ou service offert. Cela peut se traduire par une qualité supérieure, un design innovant, un service client irréprochable, etc.

Les stratégies génériques : une vision micro de l’entreprise

Ensuite, venons-en aux stratégies génériques. Par opposition aux stratégies globales, les stratégies génériques se focalisent sur des actions précises au sein de l’entreprise. Elles sont plus opérationnelles et concernent des domaines d’activité stratégique spécifiques.

Stratégie de domination par les coûts

Tout comme dans la stratégie globale, la stratégie générique de domination par les coûts vise à réduire les coûts de production pour proposer une offre à un prix plus compétitif que celui de la concurrence. Cependant, elle se distingue en se concentrant sur des domaines d’activité spécifiques et en cherchant à optimiser les coûts de ces domaines.

Stratégie de différenciation

La stratégie générique de différenciation s’apparente aussi à sa version globale. Elle vise à différencier l’offre de l’entreprise sur des domaines d’activité spécifiques. Elle se concentre sur la mise en valeur des caractéristiques uniques du produit ou du service offert.

En conclusion : une complémentarité nécessaire

Pour conclure ce tour d’horizon des stratégies globales et génériques, il est crucial de comprendre que ces deux types de stratégies ne sont pas exclusifs l’un de l’autre. Bien au contraire, ils sont complémentaires. Une stratégie globale efficace nécessite la mise en œuvre de stratégies génériques pertinentes pour atteindre ses objectifs.

Par ailleurs, la réussite d’une stratégie, qu’elle soit globale ou générique, dépend avant tout de sa mise en œuvre. Une stratégie parfaitement conçue sur le papier ne vaudra rien si elle n’est pas appliquée correctement en pratique. En fin de compte, la réussite d’une entreprise dépend autant de la qualité de ses stratégies que de leur mise en œuvre.

Réussir sa stratégie : le défi de l’entreprise moderne

Réussir sa stratégie, voilà le véritable défi de l’entreprise moderne. Qu’elle opte pour une stratégie de domination par les coûts, de différenciation de l’offre, ou pour une combinaison des deux, l’entreprise doit avant tout veiller à la mise en œuvre adéquate de sa stratégie.

Ainsi, qu’il s’agisse de stratégies globales ou génériques, l’important n’est pas tant le choix de la stratégie en lui-même, mais plutôt sa mise en œuvre. L’entreprise moderne doit donc non seulement être capable de définir une stratégie pertinente, mais aussi de l’implémenter de manière efficace. C’est là que réside le véritable enjeu de la stratégie d’entreprise.