SNE LE RETOUR

LE 26 août 2018.

 

LETTRE D’INFORMATION Sauvons Nos Entreprises

 

 

 

Comme vous l’avez certainement constaté, SNE (SAUVONS NOS ENTREPRISES) était à l’arrêt depuis plus d’un an, mais toujours très attentif aux « réformes » du RSI.

 

Cet arrêt était lié à plusieurs choses d’ordre personnels, qui m’ont fait poser un genou à terre. Ce genou va mieux aujourd’hui. Nous avons aussi pu constater durant plus d’un an, qu’aucunes réels avancés n’avaient eu lieu si ce n’est que, le RSI s’appelle désormais aujourd’hui la : SSI ...

 

 

Aucunes évolutions concernant le mode de calcul des cotisations, rien sur les méthodes violentes et contestables de recouvrements, rien sur les taux énormes de cotisations, un étrange égarement volontaire de prêt de 14 milliards d’euros appartenant aux indépendants. Cet argent, placé en grande partie dans l’immobilier durant le règne du RSI volatiliser avec le changement de nom, aucune personne condamnée pour ce massacre !

Rien que du vent, en regardant de près, comme de loin d’ailleurs... Nous avons bataillé de nombreuses années contre la MAFIA du RSI, et n’allons pas nous arrêter à une pseudo satisfaction d’un changement d’une lettre !

 

 

Nous vous informons aujourd’hui, que nous allons reprendre du service !

 

Notre cri de guerre FEU !! va de nouveau retentir ! La rage d’aller au bout, l’envie de faire avancer l’artisanat et le commerce, l’envie de ne plus voir souffrir ces milliers de travailleurs indépendants totalement dans le désespoir, ne nous a jamais lâché, c’est une affaire personnelle pour ma part.

Nous ne promettons pas d’y arriver, nous ne l’avons jamais fait, mais nous ferons de notre mieux avec nos armes pour y arriver ! Je vous en fait aujourd’hui la promesse !

 

 

 Notre nouveau plan de bataille désormais se portera sur plusieurs sujets importants à défendre, comme les abus bancaires, les caisses PRO BTP et bien d’autres points à dénoncer. Tout cela sera détailler dans notre nouvelle feuille de route.

 

 

Une réunion interne SNE est programmée dans quelques semaines, les nouvelles directives partirons de celle-ci, et croyez-moi, nous allons revenir puissance 1000 avec l’Energie que chacune chacun nous connaît, avec notre expérience, avec nos tripes ! La souffrance silencieuse des travailleurs indépendants existe hélas toujours, alors relevons de nouveau nos manches, nous relevons de nouveaux défis, rien n’est impossible et FEU ! Nous avons traversé des tempêtes, des joies, des victoires, des défaites, des moments durs, nous avons cumulé des procès, tout cela nous a endurcit, mais nous a aussi construit, consolidé.

 

 

Je tiens à remercier du fond du cœur tous les mouvements, les personnes avec un grand P, qui durant cette période compliquée, ne nous ont pas poignardé dans le dos, et avec qui nous allons très vite reprendre contact, ceux là se reconnaitrons, quand aux autres ils se reconnaitrons également.

 

SNE n’est pas mort ! Heureux de vous retrouver.

 

 

Pascal GEAY pour l’association SNE

 

 www.sauvonsnosentreprises.fr


Les réactions

  • Avatar
    Daniel HATTON

    Le 26/08/2018 à 19:47:17

    Je suis tout à fait abasourdi du peu de considération des malheureux indépendants qui ont du s exécuter et payer APRES des années APRES la cessation d activités de sommes complètement incompréhensibles avec l appui du tribunal administratif .
    de tout cœur avec vous .

  • Avatar
    CHICOIS

    Le 26/08/2018 à 19:49:03

    il n y as pas que le RSI  a mettre en ligne

  • Avatar
    VEZINET Jean-Claude

    Le 26/08/2018 à 19:57:57

    Le candidat MACRON nous avait promis la suppression du RSI et des ses turpitudes illicites...Il s'est contenté de remplacer RSI par SSI.  Il nous prend pour qui ?  Il est temps d'affirmer très fort notre détermination.

  • Avatar
    VEZINET Jean-Claude

    Le 26/08/2018 à 19:59:18

    Le candidat MACRON nous avait promis la suppression du RSI et des ses turpitudes illicites...Il s'est contenté de remplacer RSI par SSI.  Il nous prend pour qui ?  Il est temps d'affirmer très fort notre détermination.

  • Avatar
    FAVEAU

    Le 26/08/2018 à 20:01:48

    Heureux de voir que vous êtes toujours là.
     

  • Avatar
    Fabrice ROCHE

    Le 26/08/2018 à 20:09:15

    Le régime "entreprise individuelle" doit être arrêté. Ce statut plombe de plein fouet les artisans. C'est dès la création qu'il faut mettre le bon statut. Mais les chambres des métiers, comptables, banques organisations professionnelles (capeb,...)  vous incitent à prendre ce statut, il ne faut surtout pas. On laisse des gens sans connaissance de gestion créer leur entreprise, on les arnaque.
    Pour ma part je suis en sarl, oui j'ai des frais mais je les connais depuis le départ. je prend 1000€ de salaire je paie 470€ de charges, pour les bénéfices, si j'en fais, je suis taxé deçu mais le calcul est simple. Si je suis en déficit, dans la mesure où cela reste raisonable, je ne perd pas mes trimetres de retraite. Si vous êtes en entreprise individuelle, les calculs se font sur les bénéfices, avant charges et non après comme sur la sarl. Pour le déficit, vous perdez les trimestres même si vous cotisez.....
    Je pense que le premier combat est d'encadré les nouveaux créateurs d'entreprises, les protéger des requins de l'administrations. Tous mes collègues qui souffrent ou ont souffert avaient le statut d'entreprise individuelle. Attention aussi à ceux qui démarre comme auto entrepreneur, si ils doivent (à cause de leur CA) changer de statut, ils sont obligés de ce mettre en entreprise individuelle....
    Bonne reprise,
    Fabrice

  • Avatar
    jean jacques et eliane Nogues hoteliers hotel des pyrenees Lannemezan,en procés;onnous demande une dette de17OOOeuros 2010

    Le 26/08/2018 à 20:13:47

    NOus avons du prendre une avocate, en cours;;;;;;;;

  • Avatar
    Caldier Jean Pierre

    Le 26/08/2018 à 20:17:49

    Je pense aussi qu'il est difficille de voir les amméliorations voici mon histooire en cours CARTE VITALE BLOQUEE SANS INFORMATION PREALABLE
    HISTOIRE PAS DROLE  Il y a quelques semaines ma prise en charge à 100% par la SS des indépendants a été renouvelée pour plusieurs années jusqu'à mes 80 ans . J'étais heureux que la ss me prête vie après mon incident cardiaque .
    Lors du renouvellement de mes médicaments pour mes traitements (coeur, prostate, Thyroïde...) la pharmacienne m'a indiqué que ma carte était bloquée et ma demandé d’appeler la ss. J'ai trouvé après plusieurs appels la bonne plateforme. Il m'a été confirmé que la carte était bloquée au motif que l'informatique... (histoire des prénoms de plus de 10 caractères m'a été conté et que j'avais du recevoir un courrier. Ayant précisé que je n'avais rien reçu, après vérification il m'a été précisé que compte tenu de la date d'expédition du courrier je ne pouvais l'avoir reçu mais que j'allais le recevoir .
    En attendant je devais avancer le paiement de mes soins et examens et remplir les formulaires de demande de remboursement et les envoyer . J'ai demandé à pouvoir parler à un responsable ce qui était impossible donc fin de conversation houleuse compte tenu de mon parcours professionnel associatif et citoyen.
    Deux jours plus-tard courrier reçu; en fait un courrier me ventant les mérites de la nouvelle carte vitale et me demandant de remplir des documents comme si c'était à 72 ans ma première inscription. Courrier ne faisant pas mention du blocage de la carte, Courrier avec seulement mention d'un titre de fonction sans nom et signature ce qui semble peu conforme à la loi. Lundi je ferais donc partir le dossier qui m'est demandé en faisant la réserve sur le respect de la loi concernant la signature et au nom du droit d’accès du citoyen à ses dossiers je demanderai ce qui a motivé le blocage de la carte sans m'en informer au préalable. En attendant d'avoir une réponse et le déblocage de la carte j'ai retardé tous les examens prescrits lors de ma dernière visite chez le médecin et ferais donc des réserves dans le cas ou de ce fait mon état de santé s'aggraverait. En ma qualité de cofondateur d'Ap2E Agir pour une économie équitable je me pose la question de savoir combien sont dans mon cas.
    Il est certain qu'avec mes 7000 contacts sur le seul réseau Linked'In je pourrais avoir rapidement une idée Imaginons la situation si les banquiers bloquaient les cartes bancaires pendant qu'ils renouvellent les cartes à leurs échéances.  En remerciantles lecteurs de ce texte  de leur éclairage Cordialement Jean Pierre Caldier

     
     
     
     
     
     


       


       
     


     
     
     
     
     
     




       


       
    LinkedIn LinkedIn Corporation © 2018
    Contenu pied de page LinkedIn
    LinkedIn
     
    Consultez notre assistance clientèle.
      Choisir une langue
       
      LinkedIn Corporation © 2018

    • Avatar
      Alain BUFFETEAU

      Le 26/08/2018 à 22:10:59

      Salut Pascal, pour info je passe au TASS de Saintes le 30/10 mais je ne sais pas si c'est le RSI qui m'y "invite" (de la façon dont cela est tourné, j'en ai l'impression) ou si c'est à la suite de ma plainte sur saisie (injustifiée et indue) d'il y a 3 ans maintenant. A noter qu'entre temps "ils" m'ont resaisi 3 fois "légalement " puisque j'avais reçu 7 ou 8 notifivations toutes sensées être UNIQUES et DEFINITIVES dont 3 le même jour à 3  adresses différentes de ... 3 montants différents. D'ailleurs les 8 notifications étaient toutes d'un montant "définitif" mais tous différents allant de 390 euros que j'avais effectivement refusé de payer après + de 2 ans de tegivertion concernant les 8000 euros de remboursement qu'ils me devaient (et me doivent toujours) à 8200euros....
      Entre temps mon appartement a brûlé, Irène  (mon amie qui s'était perdue 1- dans les rues de La Rochelle lors de la manif "université PS" . 2- qui c'est encore perdue mais dans les couloirs du palais lors du procès de  des yourtes, toujours à La Rochelle
      Est morte de façon horrible dans une EPHAD (a 60ans!!!!) placée là par l'organisme de tutelle, autre saloperie a combattre et trainer devant les tribunaux (mais lesquels puisqu'is sont de mêche?) suite à l'incendie car m'ont jugé fatigué et incapable d'assurer sa sécurité...elle en est morte.!!Te parle pas des nerfs.TOUT absolument tout a brulé, j'étais a poil  (même pas un slip) , le fric, les fringues les meubles les papiers, l'argent, les clefs de voiture TOUT; Ils m'ont saisi quand même ...3 Fois ... et j'ai encore des lettres d'huissier de menaces.... car comme ils m'ont signifié 8 notifications (toutes uniques et définitives) ils peuvent "LEGALEMENT" me saisir 8 fois donc en gros ils peuvent encore me saisir une trentaine de milles d'euros.
      Alors tu penses bien que je suis partant.
      Alain

    • Avatar
      Pascal SAUVAGEOT

      Le 27/08/2018 à 00:40:52

      Bonjour Pascal. Je suis le dirigeant d’une très petite entreprise et depuis longtemps je suis assidu à votre combat contre le RSI qui est malheureusement le mien maintenant. J’ai toujours pensé que j’arriverai seul à terrasser ce « tueur d’entreprise » mais sachant que ce dernier devait disparaitre en 2018 et que Monsieur MACRON avait clairement identifié la maladie qui terrasse des millions d’entrepreneurs, j’ai fait confiance à Monsieur le Président de la République. Seulement si le RSI n’a plus le même nom il n’est pas mort pour autant. Il a changé d’identité et se cache sous l’appellation d’URSSAF des indépendants. C’est un bien mauvais film de série B que l’on joue aux petites entreprises Françaises, les acteurs sont encore les mêmes et la scène de crime identique : Toujours à la même adresse à Dijon en ce qui me concerne. Vous l’aurez deviné j’ai un souci avec le RSI et maintenant avec son entité remplaçante l’URSSAF qui est pire car dénuée de toute empathie. En 2017 j’ai été victime d’un accident du travail et j’ai perdu l’usage d’une jambe faute de pouvoir me soigner. Il m’est donc impossible d’effectuer des chantiers en hauteur (je pose des panneaux solaires) avec une béquille et le chiffre d’affaire de mon entreprise s’en ressent. Mon entreprise me donne de très faibles revenus : Avant mon accident je gagnais 9000 Euros l’an pour des charges trimestrielles de moins de 500 Euros que j’arrivais à payer difficilement. Aujourd’hui je gagne 4180 Euros annuels pour des charges trimestrielles de 1128 Euros que je n’arrive plus du tout à payer. Ces charges ont été calculées par le RSI avec majorations de retard conformément au barème légal. L’on me répond que c’est normal d’après le code de la sécurité sociale qui n’a rien de vraiment social pour moi. 
      En 2017 je bénéficiais encore de la CMU mais la même année le RSI m’a ôté cette aide médicale que je n’utilisais que très peu. Il a fallut cet accident pour en avoir besoin car rarement j’ai été malade, sauf un passage chez le dentiste et l’oculiste en 13 ans d’activité indépendante. Parallèlement pour avoir gagné 9000 Euros de salaire en 2016 et 4180 Euros en 2017, le RSI m’a demandé injustement 19.815 Euros de charge à payer et révisant son erreur, il exige maintenant 6191 Euros qui dépassent de loin mes revenus actuels. Bien évidement je ne peux pas payer une telle somme que je n’ai pas. Et cela fera plus d’un an que j’essaie d’expliquer cela au RSI -aujourd’hui à l’URSSAF, que je travaille pour vivre et non pas pour payer des charges. D’ailleurs il est impensable dans le “pays des droits de l’homme” d’être chargé de la totalité de ses revenus au point que l’on ne vous laisse plus de quoi vivre. Où voit-on de pareilles iniquités mis à part à la veille de la Révolution Française ou dans une République bananière ?
      En tout cas rien ne va dans le bon sens ici pour moi. En arrêt maladie depuis Octobre 2017 le RSI s’oppose à tout versement d’indemnités maladie comme il s’oppose toujours au rétablissement de la CMU afin que je puisse faire soigner ma jambe puis reprendre mon activité. Cela n’empêche pas le RSI de me demander des charges malgré que je sois laissé seul chez moi sans indemnités ni soins qui sont pourtant stipulés urgents par mon médecin. Peu à peu je perds l’usage de ma jambe à cause du RSI-URSSAF et toujours conformément au code de la sécurité sociale. Mon handicap sera définitif bien que cela fera plus d’un an que je demande de l’aide au RSI et aujourd’hui à l’URSSAF sans obtenir quoi que ce soit. L’on me refuse tout et toujours à cause du code de la sécurité sociale qui justifie les actions inhumaines du RSI-URSSAF contre moi. A chaque fois mes interlocuteurs du RSI- URSSAF se limitent à me donner des citations du code de la sécurité sociale sans m’apporter la solution que je leur demande. Comment faire quand on n’a pas d’argent pour se soigner et que le montant des charges est disproportionné à mes revenus ?
      J’ai déposé un dernier recours auprès du TASS en leur expliquant mes soucis mais j’ai bien peur que le résultat soit identique à tous mes refus et que je sois condamné alors que je demande de l’aide. J’ai donc intenté une procédure visant à mettre en doute les propos de Monsieur MACRON qui explique aux Français que le RSI c’est fini et que tout ira dans le bon sens pour les PME. Comme je vous l’ai dit RSI et URSSAF c’est du pareil au même. Je retrouve les interlocuteurs du RSI qui ont fait barrage en 2017 à toutes mes demandes et dont l’adresse de leur siège est identique à celle du RSI. Il est vraisemblable qu’ils me criminaliseront lors de l’audience du 7 Juin au TASS et que l’on me citera encore des articles du code de sécurité sociale sans s’attarder à trouver une solution humaine à mon problème. Lors de l’audience je vais démentir les propos de Monsieur MACRON en espérant rencontrer des hommes de bonne volonté qui m’écoutent. Seulement hier j’ai reçu ma convocation du tribunal des affaires sociale qui ne notifie pas complètement l’objet de ma procédure devant le TASS à savoir, l’annulation et le rétablissement de ma CMU conformément à mes revenus 2017 et actuels, puis le fait que le RSI n’a pas été supprimé par Monsieur MACRON et qu’il continue son œuvre de destruction massive des entreprises sous un autre nom. S’agit-il d’un oubli du TASS ou les ”magouilles” entre amis ont-elles commencées contre moi ? 
      En tout cas la procédure est incomplète parce qu’elle  n’est pas fidèle à ma saisine adressée en recommandé au TASS....Que dois-je faire ? 
      J’ai longtemps hésité à vous contacter mais aujourd’hui je n’ai plus rien à perdre. Ces 13 années d’activité à mon compte m’apparaissent plus comme un parcours du combattant qu’un chemin de croix où je m’apitoierai sur moi même. Je ne regrette rien même si j’ai traversé des moments difficiles depuis mon licenciement en 2005 où à défaut de retrouver un emploi à 40 ans, j’ai créé cette entreprise “Agence Sud Energies Alternatives”. J’ai connu un dépôt de bilan à cause d’un impayé client tout en échouant dans une carcasse d’autocar à la lisière d’un bois pour poursuivre mon activité de chef d’entreprise sans abri (c’est typiquement Français). A cette époque j’avais tout perdu, même ma famille et je n’ai pu que sauver du désastre mon entreprise menacée aujourd’hui par le RSI-URSSAF. Même si j’ai retrouvé mon domicile aujourd’hui, « l’étoile jaune » du surendettement me suit encore et reste un frein au développement de mon entreprise. N’ayant jamais pu recouvrir mon impayé client car selon que vous soyez puissants ou misérables, les jugements de cour vous feront blanc ou noir, de victime d’une escroquerie, je me suis retrouvé sur le banc des coupables du tribunal du surendettement. Mon honnêteté n’est plus à démontrer même si cela fait 8 ans que je bénéficie de la part du juge du surendettement de moratoires à répétitions, sans que la justice veuille vraiment effacer mes dettes bien inférieures à mon impayé client. L’on préfère s’acharner sur mes restes plutôt que de contraindre mes escrocs à me payer ce qu’ils me doivent (ça aussi c’est typiquement Français). Maintenant c’est le RSI qui en rajoute à toute ma misère mais je ne veux pas perdre mon entreprise. Que vais-je devenir à 54 Ans, sombrer dans la folie en en me retranchant chez moi comme un forcené (c’est cela qu’ils veulent) ?
      Je pensais qu’à 54 ans il était temps de profiter de la vie en laissant les choses désagréables vous passer au dessus de la tête. Et mon tempérament est plutôt pacifique et discret. Comme l’on dit, heureux celui qui se borne à ne pas trop « emmerder » ses voisins… 
      Mais non, à mon âge l’on me fait « chier » en m’obligeant à monter au front. 
      Ne dit-on pas selon les mots de Confucius que le sage meurt toujours de colère ?
      En souhaitant peut être une réponse de votre part, j’espère cher Pascal que Sauvons nos entreprises n’est pas mort et qu’ils n’auront pas réussi entre temps à vous faire changer de camp. L’activité de votre site semble s’être arrêtée en 2017 mais le RSI lui, continue bien ses méfaits sous un autre nom. Pouvez vous m’apporter votre soutient voir quelques conseils, comment dois-je faire face à cette attaque prochaine du RSI-URSSAF devant le Tribunal de la Sécurité Sociale le 7 Juin 2018 ?
      Bien cordialement même si ma lettre reste un coup d’épée dans l’eau... Je comprendrais.

      PASCAL SAUVAGEOT  (07 78 69 75 99)
      NB: mon audience devant le TASS de Macon (71) doit avoir lieu le 6 sept. prochain à 9 heures. J’ai réussi à obtenir le report de l’audience afin de préparer ma défense. Mais je n’ai pas les compétences d’un avocat. J’ai engagé la responsabilité de Mr Macron à propos de sa promesse non tenue devant le TASS. Je vous demande de l’aide. Je pense que l’oportunité serait bien pour votre association de se faire entendre également. Nous nous bâtons pour la même chose mais moi je suis seul !
      merci...

    • Avatar
      Michel RAPENNE

      Le 27/08/2018 à 09:08:13

      Vous avez tous la possibilité de supprimer le SSI ex RSI, il vous suffit de vous mettre en gérant MINORITAIRE d'une Sarl d'exploitation de votre entreprise et ainsi de devenir salarié assujetti à la Sécurité Sociale générale.

    • Avatar
      ibrahim Nouroudine

      Le 27/08/2018 à 09:52:13

      Bravo . Continuer votre lutte .Ne lachez pas les 14  Mds dont il est question dans votre lettre.

    • Avatar
      CLEMENCE Raphaël

      Le 27/08/2018 à 10:16:44

      Bonjour à tous

      Pour ma part je jette "l'éponge", le RSI ou SSI ou n'importe quel nom qu'ils peuvent avoir, car ça ne change strictement rien! me harcèle de nouveau pour un dossier d'y il y a 4 ans, normalement classé !! Ce beau pays qui est le notre, qui prone dans le monde entier et fait la morale sur l'égalité et les droits de l'homme ??? !!! et oui l'égalité entre tous les Français ??? !!!! Nous sommes la seule catégorie prfessionnelle ou l'on peut nous réclamer à VIE des cotisations sociales !!!! ou l'on touche le moins de retraite, ou l'on a le moins de remboursement de frais médicaux..... sauf bien sur en payant toujours plus, plus, plus de complèmentaires....... et se faire emmerder à vie par des gens qui nous "gèrent" sans la moindre considération et respect !!! des gens qui ont plus de droits que nous et d'avantages avec notre "FRIC" !!! , 32H hedo, congés payés normaux, remboursements............ et qui n'ont jamais créés d'entreprise !! Je ne conteste pas le "statut" salarié, mais simplement que vis à vis de nous, du respect et de la considération !! avec le statut d'indépendant, on a l'impréssion d'être constament PUNI  !!! Cordialement à tous et longue vie à SNE.

    • Avatar
      FABIEN LOMBARDET

      Le 27/08/2018 à 20:35:25

      Félicitations de s'être relevé après ce combat certainement très difficile, à vos côtés pour ne pas laisser disparaitre nos cotisations dans les mains de ?...
       

    • Avatar
      Stéphane GHYSEL

      Le 30/08/2018 à 21:52:20

      FEU, FEU ET REFEU!!!!
      J'attends l'ordre pour repartir, Pascal. Fais vite!
      "Mieux vaut faire le bourreau que le veau" parole de boucher.

    • Avatar
      Alain BUFFETEAU

      Le 01/09/2018 à 06:42:26

      Il y a longtemps que je sais ne pas être le seul et il y a longtemps que je sais que notre justice est ... injuste, appliquée selon un code; ce qui en soit ne serait pas anormal s'il n-était appliqué bêtement par des imbéciles bornés voir et c'est grave, par des incompétents assurés EUX de l'impunité , du salaire à vie et de la retraite garantie y compris au conjoint survivant. Des millions de "serviteurs de l'état " moins d'une dizaine par an de virés pour faute GRAVE. Un exemple qui a marqué la France, l'affaire d'Outreau, le juge à détruit des vies entières ET FUTURES mais il n'a pas été viré ni donc condamné a verser des dommages à SES VICTIMES il n'a tout simplement pas été jugé comme l'aurait été un artisant qui aurait facturé un dépannage et mal remis un joint de robinet par exemple (fuite d'eau, pollution, gaspillage de richesse naturel, financière due au coùf de l'eau, éventuellement escroquerie etc...). Par contre il est toujours rémunéré et le sera jusqu'au retant de ses jours même s'il est "dans un placard" etsera augemnté s'il à des enfants et avec l'ancienneté!!!!
      Il en est de même de ceux qui m'ont pourrie la vie et celle de ma pauvre Irène et ont fini par la faire " crever" privée de liberté pour qu'elle soit en sécurité. Elle en est morte en pleine santé, dans des conditions horribles,ce uniquement parce qu'elle était trop gentille et ne sachait dire "non". Ces gens -juges et organismes de tutelles- pavannent et encaissent des salaires indus - du moins pour ceux qui demandent/incitent aux /les juges telles conclusions de leurs "délibérés" pour parvenir a leurs fins sans l'entrave des aidants qui mettent le doigt sur leurs incapacité (aucun diplome aucune compétence la pluspart ne savent même pas faire la vaisselle ou ne connaissent aucun nom de médicament et ignorent le pourquoi et le comment des maladies, mais...ils savent écrire et ont des relations. Coptations) INCAPABLES de travailler dans le privé, s'ils étaient embauchés ils seraient immédiatement virés, donc incapables de gagner un salaire en faisant un travail réel et EFFICACE. Donc comme au RSI se faire payer pour un travail non effectué ou contre l'intéret du "client" c'est indu, donc de l'ESCROQUERIE.
      Sans doute y a t-il d'autres domaines où ses voleurs incapables sévissent, protégés par "nos" LEURS juges, nos lois, nos politiques et payés avec nos impots ou du moins de ceux qui ont réussi l'exploit de ne pas couler avant, malgrés eux et les "syndicats", suffisants puissants pour être protégés et qui donc payent les impôts pour payer des fainéants et surtout incapables "serviteurs" de l'Etat
      Je propose que pour les dates connues nous allions accompagner au TASS, les victimes du ex RSI et de leurs compaires les juges.
      C'est vrai, je plaide aussi pour ma paroisse, puisque je suis moi même convoqué le 29 octobre à Saintes. Mais avant lorsque j'ai participé j'ignorais que j'irai moi même au TASS (a noter que c'est moi qui  est porté plainte, mais il semble que ça se retourne contre moi..... comme la première fois).

    • Avatar
      Vignaud patrick

      Le 01/09/2018 à 08:39:09

      Bravo , SNE ,continuez votre action.A mon petit niveau , je me ferai un plaisir de la relayer sur ma page facebook.

    • Avatar
      Nicole LEVEQUE

      Le 01/09/2018 à 11:52:28

      Bonjour à tous, je me retrouve dans les témoignages : Comme Jean-Pierre, carte vitale bloquée durant 18 mois sans explication et avance des frais pour les soins. Comme Alain, audience du TASS prévue en octobre, avec un avocat payée par mon assistance juridique mais qui semble donner raison à l'avance à l'URSSAFF. Sur les documents il y a écrit "Ex RSI - URSSAFF" (mis entre parenthèses). Je pense que c'est perdu d'avance et que je vais devoir négocier un échéancier de mes 7000 euros qu'on me réclame et que j'ai contesté. J'ai pris le temps de lire tous les témoignages, bon courage à Pascal Sauvageot et qu'il ne baisse pas les bras malgré les épreuves et le courage dont il a fait preuve. Nous finirons par y arriver, la roue tourne. Et surtout comme le dit Fabrice, il faut encadrer les nouveaux qui se lancent...

    • Avatar
      lionel andre

      Le 01/09/2018 à 12:30:32

      Rien n'a changé ! Un système pourri
      Feu !

    • Avatar
      Gaston Tchouamou

      Le 03/09/2018 à 12:52:53

      Bravo et beaucoup de courage Pascal !!!
      Gratitude
       

    • Avatar
      pascal Bombasaro

      Le 06/09/2018 à 08:42:33

      Bonjour,
      La politique?,parlons-en avec valls.e,je me souviens bien des évènements vécus à la rochelle et l'intervention
      musclée sur MR Franck Gavoux.Alors valls,va danser en espagne avec ta pension,ta retraite,et ton statue à vie
      de 1er ministre,mieux retourne dans l'arène face aux agneaux sans défense.....
      La politique?,c'est aussi des noms avec des casseroles à faire rougir mauviel à villedieu les poeles(14)...
      La politique?,c'est le comble de l'impolitèsse,de l'irrespect envers et contre tous(ses citoyens)...Enfin,la politique,
      c'est d'être pris pour un con,par des cons(égalité).Salutations.BP
      PS:Dominants...contre pas dominés.

    • Avatar
      dicandido gino

      Le 19/09/2018 à 18:32:36

      bonjour
      j'ai eu moi aussi beaucoup de probleme avec le RSI...huissier en 2012 pour des cotisations 2002, que j'ai ete obligees de payer ,car compte bloque....une seule fois j'ai eu besoin de m'arreter en maladie,car j'ai eu un triple pontage,quelques jours apres j'ai du reprendre le travail, car on ne m'a pas indemnise....dernierement j'ai eu une indemnite d'eviction,car mon proprietaire a recuperer l'affaire,apres 10 ans de procedure, j'ai ete taxe par le RSI, car j'ai eu besoin de 30000E de mon indemnite je dois 19000E de RSI et 2600E d'impots sur le revenu. ...je me suis mis a la retraite,pour inaptitude au travail  ,je bosse depuis l'age de 17ans,j'en ai 63 je vais toucher en tout 620E ( dont 12E de rertraite complementaire du RSI)...je suis degoute..quelqu'un qui n'a jamais travaille touche dans les 800E

    Réagir


    Rechercher sur le site

    Newsletter

    • En inscrivant votre e-mail, vous recevrez gratuitement les bulletins d'information de Association Sauvons Nos - Site National et Officiel RSI



    L'ASSOCIATION

    ADHERER

    BESOIN D'AIDE

    NOS PROPOSITIONS

    LA PRESSE EN PARLE

    NOS DOSSIERS

    VOS TEMOIGNAGES

    ABERRATIONS DU RSI

    LETTRES OUVERTES

    AFFICHES / FLYERS SNE

    MENTIONS LEGALES

    BOUTIQUE SNE

    AUTRE

    Sondage

    • Seriez vous pour une manifestation nationale devant tout les RSI régionaux

    Visiteurs en ligne

      • Nombre d'invités : 6