La roue du génocide

SNE , vous présente , LA ROUE DU GENOCIDE :

 

Nouveau jeu sponsorisé par :

 

 Crédit Agricole , Crédit mutuelle , Société général , Cic , Banque populaire , Crédit du nord , Bnp , Lcl ....

 

Et aussi beaucoup d’autre :

 

 Rsi , Urssaf , Chambre des métiers, Huissiers , Pro Btp , Val’ hor , Upa , Cgpme , Medef , Liquidateur judiciaire , commissaire priseur....

et bien d’autre encore.

 

But du jeu :

 

Tuer le maximum de travailleurs indépendants , les mater , les diviser , les dresser , les museler , les vider ,  et SURTOUT  et avant tout , les racketter .

Etape 1

 

Racketter le maximum de travailleurs indépendants, jusqu'à épuisement. Une fois épuisés , vidés , déprimés ,  liquidés , divorcés , à la limite du suicide , leur voler le maximum de biens possible,   qui seront revendus aux enchères ,aux amis des amis à des prix défiant toute concurrence : Maison , voiture , mobilier , matériel ….

 

Etape 2

 

Si le “joueur “ durant la partie se suicide, vite relancer la partie avec ses enfants.

 

Etape 3

 

Si le joueur réussi à passer les étapes 1 et 2, et arrive à l’âge de la retraite, vite, lui trouver une régularisation sortie du chapeau du RSI, (quitte a enfreindre la loi) qu’il ne pourra jamais payer.

 

“ Le joueur à ce moment là, peut demander un crédit à sa banque “

 

Celle-ci lui refusera, le joueur pourra donc se suicider. Une retraite de moins à payer whouuuuuuuuu

 

Etape 4 

 

Retrouver très vite de nouveaux joueurs, créer de nouveaux statuts, comme celui des autos entrepreneurs, ne pas perdre de temps et relancer très vite la partie.

 

Alors si toi aussi tu veux jouer, si toi aussi tu aime te faire racketter, viens vite jouer avec nous, prend vite ta carte d’artisan et rejoins nous très vite, nous t’attendons.

 

La roue du génocide, est un jeu Made in France, sponsorisé par les gouvernements Français, alors ayez confiance, et entrez dans la danse.

 

(Communiqué des ministres : de l’économie, des finances, de l’artisanat et du commerce, de la sécurité sociale)

 

Ce jeu, a reçue le soutien des grands médias, vous pouvez donc venir jouer en toute confiance.

 

L’association Sauvons Nos Entreprises 


Les réactions

  • Avatar
    Marc TESSIER

    Le 13/01/2014 à 18:17:20

    Comme dit dans mon autre post rubrique chômage, ne mourrez pas en silence en essayant de conserver votre dignité face à ces agents de l'ombre aux ordres du pouvoir absolu drapé de bons sentiments tout roses. Le personnel de tous ces organismes sensés vous accompagner et être "à votre écoute" moyennant le vol de votre portefeuille, non seulement ne vous aiment pas mais vous détestent! Quand l'un d'entre vous baisse le drapeau et décide d'en finir, leur réaction est au mieux l'indifférence, au pire du "bien fait pour se gueule d'escroc de patron exploiteur"! Alors quand les médias vendus, les syndicats biens dodus de nos impôts, les politiques assoiffés de pouvoir tous échelons confondus, les profs (75% d'entre eux jugent que l'entreprise est lieu d'exploitation de l'être humain!), quand tous ces petits besogneux tenaces vous dépouillent en affichant un mépris sans nom, alors battez-vous. Ne crevez pas comme un con dans votre coin mais partez avec panache les doigts raidis sur le manche de pioche.
    La vraie violence n'est pas dans les propos de soit disant humoristes sur une scène, mais bien dans le cynisme de tous ces bien-pensants qui vous trainent dans le couloir étroit du socialisme bon ton, en vous priant de ne pas regarder la guillotine au bout (financée par vos propres deniers)! Lorsqu'un artisan ou un agriculteur se suicide, c'est dans l'indifférence générale. Lorsqu'un p'tit gars de France Télécom ou de Renault en fait de même, la France entière verse de chaudes larmes au 20h (le 13h c'est pour filmer nos si jolies campagnes avec du terroir dedans). C'est normal car contrairement à vous, ils sont respectable et ont une famille tout plein de chagrin sans popa à la maison pour Noël. Vous qui êtes des parias (le terme d'indépendant est la preuve), vous n'avez droit que de crever. De toute façon c'est tout bénef car le corps à peine refroidi, les busards viendront dans votre foyer d'insoumis financé par de l'argent sale, pour récupérer leur du et jeter vos enfants à la rue. Contrairement à un sans papiers qui vaut plus que votre misérable carcasse, vous n'avez droit à rien. Pas de prime de Noël, pas de soins gratos, pas d'aide au logement ... même si vous n'avez rien gagné sur deux an. Enfin si, mais vous avez tout reversé aux vampires et hypothéqué votre maison pour que le Crédit Lavérole vous fasse l'aumône pour prolonger votre calvaire. La vérité, c'est qu'un clandestin est traité avec plus d'égards qu'un patron de TPE, qu'un commerçant, qu'un petit agriculteur et qu'un artisan réunis.
    Réunissez-vous et faites de la désobéissance civile en ne payant plus ces racketteur qui font du social et de la solidarité dégoulinante avec le fruit du travail qui vous occupe 50h/semaine pour les plus laxistes d'entre vous. A 500 c'est dangereux car le bras armé d'un petit d'un petit Valls épris d'un totalitarisme à la rose, s'abattra sur vous et vos proches. Vous n'aurez pas la clémence réservée aux multirécidivistes! Mais à 50000, là cela devient ingérable pour nos administrations déjà empêtrées dans leurs propres filets. Cela devient un problème d'état avec à la clé une mise à l'index de la finance mondiale qui appliquera taux d'emprunt déraisonnable pour nourrir la baleine moribonde qu'est devenue la France. Il sera appliqué le même châtiment qu'à vous lorsque votre chiffre d'affaire commence à plier et qu'on vous enfonce une truelle pleine de terre dans la gueule pour vous apprendre les bonnes manières. Comme on dit: "lorsque vous avez 1000€ de découvert, vous avez un problème; quand vous avez 100 millions de découvert, c'est la banque qui a un problème."
    Alors, aux armes citoyen...

  • Avatar
    PHILIPPE

    Le 13/01/2014 à 21:36:22

    Bravo à votre association cela est telement vrai nous somme les vaches a lait de tous ce monde des esclaves.
    il faudrait pouvoir le dire dire et rassemblée tous les artisans .
    Mais comment faire interdie de tv de radio ect ........

  • Avatar
    anne p

    Le 16/01/2014 à 15:31:10

    j ai cru pendant de longues années que si je travaillais bien j'allais être récompensée je croyais être seule dans ma galère me sentant coupable de ne pas arrivée à sortir la tête hors de l eau j ai travaillée toujours plus sans jamais oser me plaindre évidamant quand on est à son compte nous n avons pas le droit de nous plaindre n'es-ce -pas .! il fait garder le sourire même si on à envie de pleurer. il faut payer payer et encore payer les banquiers qui nous ont volés les politiques qui nous ont vendu aux élites Devenons rester des ésclaves et nous voir crever a petit feu et envoyer à l abattoire il est temps de se réveiller nous n'avons rien fait de mal seulement apporter de la richesse à notre payer que des voleurs nous ont confisqué nous n 'avons à présent plus le choix il fait agir avant qu'il ne soit trop tard car ne vous méprenez pas ils ferons tout pour nous empécher d 'évoluer et de retrouver notre liberté de créer et de vivre dans un monde d'harmonie ou tout le monde peut étre gagnent c 'esy possible si tous ensemble nous devenons conscient que c"est nous qui avons le pouvoir de changer notre destinée alors courrage à yous et unissons notre force!!!!!!!

  • Avatar
    Marc TESSIER

    Le 22/01/2014 à 16:23:08

    Ma pauvre Anne, je t'envie quand même de croire à un monde meilleur.
    Seulement, le problème c'est que tes cotisations nourrissent la bête qui t'écrase. Nous finançons la quasi intégralité du système, des grattes papiers par millions aux journalites de la presse largement subventionnée, jusqu'aux politiques qui tapent ouvertement et sans risque dans la caisse!
    Alors oui la masse peut peser mais le reste de la Fance qui tire ses avantages (retraite, maladie, pénibilité...) de notre souffrance sera contre nous. La broyeuse est puissante et bien consciente qu'il ne faut pas que ça change dans son propre intérêt. Les jours de carence, les indemnités de misère en cas de maladie, l'abscence de droit au chômage...sont nécessaires au bien-être du fonctionnariat qui cumule autant d'avantages que nous avons de contraintes.
    La presse de tout bord se garde bien de mettre le feu à sa propre maison Philippe, donc silence radio sur les TPE qui crèvent par centaines toutes les semaines. Pas grave, on appuiera plus fort sur les survivants, de toute façon ils ferment leur gueule, meurent en silence et n'on pas le droit de cité dans les médias.
    BRULEZ VOTRE CARTE D'ELECTEUR AUX PROCHAINES ELECTIONS!!!!

  • Avatar
    Bertrand L.

    Le 10/05/2014 à 20:57:15

    Elle est partie où la roue ??

  • Avatar
    sandrine

    Le 09/11/2015 à 08:15:07

    dans mon village, un couvreur a eu un contrôle urssaff, un an après sa maison était rachetée par un contrôleur des impôts..... petit village de moins de 300 hts dans le Jura, je suppose qu' il y a de nombreux autres exemples en France

Réagir


Rechercher sur le site

Newsletter

  • En inscrivant votre e-mail, vous recevrez gratuitement les bulletins d'information de Association Sauvons Nos - Site National et Officiel RSI



L'ASSOCIATION

ADHERER

BESOIN D'AIDE

NOS PROPOSITIONS

LA PRESSE EN PARLE

NOS DOSSIERS

VOS TEMOIGNAGES

ABERRATIONS DU RSI

LETTRES OUVERTES

AFFICHES / FLYERS SNE

MENTIONS LEGALES

BOUTIQUE SNE

AUTRE

Galerie photos (780)

Sondage

  • Seriez vous pour une manifestation nationale devant tout les RSI régionaux

Visiteurs en ligne

    • Nombre d'invités : 10