Résumé de garde a vue

Résumé de la manifestation du 22 novembre. (Historique) 

 

L’association Sauvons Nos Entreprises,  a,  en date du vendredi 22 novembre 2013, menée une action coup de poing  envers la préfecture de Charente Maritime de LA ROCHELLE. Cette protestation (non déclarée volontairement) avait pour seul et unique objectif,  de se rappeler au bon souvenir de madame le Préfet ABOLLIVIER. En effet en date du 20 Aout 2013, Madame le préfet nous a fait parvenir un courrier signé de sa main, nous annonçant  que Madame PINEL ministre de l’Artisanat du Commerce et du Tourisme avait l’intention de nous faire recevoir à son cabinet, je cite : « dès la semaine prochaine » ; soit un rendez vous pour la semaine du 26 au 30 Aout 2013.

 

Je tiens à rappeler que nous avons obtenu ce courrier deux jours seulement avant le début des universités d’été du Parti Socialiste se déroulant à LA ROCHELLE. Un genre de troc : «  vous vous tenez sages aux universités du PS et en échange on vous donne un rendez vous avec la Ministre Sylvia PINEL ». Pour information, je l’avoue, nous n’avons pas été très sages durant l’université du PS, c’est sans doute pour cela que nous n’avons pas encore eu le fameux rendez vous. Il en demeure pas moins que nous ne nous sommes jamais prononcés sur un tel arrangement avec qui que ce soit, ce n’est pas la politique de l’association SNE, on ne mange pas de ce pain. Je vous ajoute ci-dessous en pièce jointe le courrier de madame ABOLLIVIER.

 

LIEN : http://cjoint.com/?CKxrEv5SOJi 

 

Depuis le courrier, nous avons contacté à plusieurs reprises le cabinet de Madame Sylvia PINEL et tout particulièrement son attaché ministériel Monsieur POLI Raphaël dont voici les coordonnées téléphoniques, si vous avez du temps à perdre : 01-53-18-44-70 /  01-53-18-47-20.

 

L’association a téléphoné pour obtenir un rendez-vous :

 

-       Le 20/08/13 à la préfecture de LA ROCHELLE Monsieur PINAZEL Jean-Marie 05/46/27/43/20

-       Le 21/08/13 au ministère

-       Le 26/08/13 au ministère

-       Le 30/09/13 au ministère

-       Le 11/10/13 au ministère

 

Nous prouvons donc très clairement que ni Madame ABOLLIVIER Préfet de LA ROCHELLE, ni Monsieur POLI Raphaël  attaché ministériel, ni madame Sylvia PINEL Ministre de l’artisanat du commerce et du tourisme, n’ont de parole. Il y a un dicton qui dit LA PAROLE VAUT L’HOMME OU L’HOMME  VAUT RIEN, (ça marche aussi pour les femmes.)

______________________________________________________________________________

 

JOUR- J (Attachés sur les grilles de la préfecture)

 

Suite à cette moquerie manifeste à l’encontre de l’association et de ses membres, suite à des promesses non tenues, nous avons naturellement décidé d’aller rappeler à Madame ABOLLIVIER de bien vouloir respecter ses engagements (pour information nous sommes au mois de novembre, les semaines au gouvernement durent des mois). Nous avons donc pris la décision, en petit comité d’aller nous attacher aux grilles des fenêtres de la Préfecture, et par la même occasion en profiter pour distribuer aux passants et aux médias le double du courrier, afin de bien faire comprendre notre démarche, celle-ci a été plutôt bien accueillie.

 

 En aucun cas nous empêchions qui que se soit d’entrer ou de sortir de la Préfecture, nous n’avons été injurieux envers personnes, nous étions juste attachés aux fenêtres, nous petits patrons à l’agonie, nous la première entreprise de France à bout de souffle, c’était plus une démarche alarmante que manifeste.

 

10h20 nous voici donc attachés aux grilles (4 personnes – Cédric-Eric-Franck et moi même) 10h30, huit autres adhérents SNE  soit 7 véhicules en soutien avec banderoles, porte voie, fumigènes, et café. La presse arrive (France 3 et Sud Ouest) la police aussi arrive, nous avions mis un camion en travers de la route afin de ralentir la circulation, celle-ci n’était donc pas bloquée juste ralentie. Le blocage complet c’est la police qui la mis en place pas nous. Nous voyons aussi arriver les RG (renseignement généraux) qu’on commence à bien connaitre, ils sont notre ombre depuis un certain temps maintenant, voici aussi le commissaire, et le responsable de la DDSP (directeur départemental de la sécurité publique) celui-là même qui à 11H20 a pris la décision, avec sans aucun doute l’accord de Madame le préfet ABOLLIVIER de préférer la violence plutôt que le dialogue.

Cela c’est assez vite passé, dans un premier temps un camion fourrière arrive pour embarquer le camion de Thierry,( celui  qui ne bloquait pas totalement la route), nous avons donc compris à cet instant que seule  la force avait été retenu par les autorités pour répondre à nos revendications, Ivan,  un autre de nos adhérent s’est couché au sol en plein milieu de la route avec l’aide d’Amédeu  pour stopper le camion de la fourrière.

 

Entre temps Thierry annonçait qu’il reculait le camion, à cet instant,  la police dans toute sa splendeur à commencer à confondre Police et Cow boy. Nous avons entendu une sommation en provenance du porte voie du commissaire, une seul sommation (au lieu des trois règlementaires) et là  :

 

voici un  lâchage de policiers déguisés en tortues ninjas qui débarquent, bouclier, gazeuse, et tout l’attiraille.  Dans un premier temps, ils embarquent Thierry, ensuite ils se mettent à plusieurs pour couper les chaines, nous passer les menottes et nous embarquer très rapidement au commissariat qui se trouve à deux minutes de la Préfecture.

Dans l’action un de nos adhérent a fait tombé ses lunettes, un policier a marché dessus, le même adhérent a pris une gifle ! Oui une gifle, un autre adhérent, âgé de 56 ans, malvoyant,  s’est fait bousculé violement, Ivan quand à lui a pris un coup, il en a encore les marques sur le bras aujourd’hui. Violence policière, OUI je confirme.

 

Nous voici rendus tous les cinq, menottés à l’accueil du  commissariat, les menottes pour tout le monde…  sauf pour moi,  aller comprendre quelques choses….. Nous avions pour beaucoup d’entre nous encore les chaines aux poignées. Assis sur nos chaises sous bonne escorte  nous voyons passer le camion de Thierry sur le véhicule de la fourrière (petite mou souriante). Entre temps une policière arrive toute heureuse et nous dit  ceci : (Vous avez joué, vous avez perdu maintenant il faut assumer) La colère est montée !  car cher madame jusqu’à preuve du contraire nous ne jouons pas ! Nous mourrons de faim, nous n’arrivons plus à faire vivre nos familles, nous n’arrivons plus à payer nos maisons, nous sommes juste en train de crever ! Ce sera sans doute son tour prochainement vu la conjoncture actuelle, mais elle semble oublier qu’une partie de nos charges payent une partie de son salaire !

 

Ensuite nous montons aux étages, pour que l’on nous signifie notre garde à vue (24 Heures), on nous annonce nos droits et on nous donne les raisons de l’incarcération que voici, je cite :

 

- D’avoir d’une part continué volontairement à participer à un attroupement n’emportant pas prescription, n’étant pas porteur d’une arme, continué volontairement à participer à un attroupement après les sommations de dispersion. (Je rappelle qu’il n’y en a eu qu’une seule).

 

- Deuxième délit : avoir organisé une manifestation sur la voie publique sans déclaration préalable.

 

Nous sommes maintenant descendus, comme ils disent : «  nous allons vous descendre …. "en cellule " ils nous descendrons peut étre un jour, mais pas aujourd'hui. Fouille au corps, palpations, on nous demande si on veut manger spaghetti bolognaise, ou bien bœuf carottes (éclat de rire) certains ont choisi bœuf carotte.

 

Pour ma part je n’ai rien mangé l’appétit n’était pas au rendez vous, contrairement aux cafard qui eux étaient bien présents, tout comme l’odeur infecte d’urine à l’intérieur des cellules. Les auditions commencent,  se terminent  les une après les autres. Le policier en charge de prendre mon audition cherche les textes de lois dans un DALOZ datant de 2008! c’est la première fois qu’il a à traiter une affaire comme celle-ci.  Je tiens à préciser qu’au commissariat nous avons été traités avec respect et souvent avec beaucoup de compréhension contrairement aux policiers qui nous ons délogés le matin méme.

 

Audition terminée pour moi, retour en cellule,  on revient me chercher comme mes quatre compagnons de cellules, pour la prise de nos empruntes, la photo de face, de profil, ca y est nous sommes de vrais criminels, fichés dans le STIC de la police nationale.

 

17h30 On nous annonce la fin de notre garde à vue et on nous donne par la même occasion notre convocation pour un passage au tribunal en date du 10 décembre 2013. Nous vous annonçons qu’une mobilisation énorme va être mise en place en soutien aux "criminels travailleurs indépendants", qui finalement veulent juste pouvoir vivre dignement de leur travail. Il va falloir faire énormément de bruit ce jour là, nous comptons sur votre soutien.

 

Je rappelle aussi que nous sommes tous des bénévoles, nous sommes tous des indépendants ou  « d’anciens  coulés » par le système dont je fais partie. On étouffe nos actions, on verrouille la presse nationale,  on veut  nous faire taire car notre lutte est vraiment légitime. Nous sommes Apolitiques et anti syndicats, nous sommes donc libres de penser et libre d’action mais jusqu’à quand ?

 

Nos convocations au tribunal doivent donner l’exemple, celle de la solidarité car au final : c’est ça qui dérange : Notre solidarité autour d’une cause juste et tout à fait légitime.

 

Je remercie du fond du cœur les courageuses, courageux, qui n’ont pas peur de descendre dans la rue pour dénoncer le racket que nous subissons.

 

Je remercie les personnes présentes en face du commissariat quand nous étions enfermés et qui ont fait du bruit, cela nous a réconforté du fond de nos cellules.

 

Le gouvernement par cette action de garde à vue veut  faire passer un message et nous l’avons trésbien reçu ! c’est pour cela que nous allons multiplier nos actions, toujours sans violence car ce n’est pas notre façon de faire, des actions de dénonciation sont tellement plus productives…

 

A très bientôt sur le terrain

 

Pascal   


Les réactions

  • Avatar
    MARC EIERMANN

    Le 23/11/2013 à 21:02:33

    SUPER VOTRE ACTION NOUS SOMME AVEC VOUS . BON COURAGE A VOUS TOUS

  • Avatar
    gilles couvez

    Le 23/11/2013 à 23:19:37

    Comme d'habitude les cowboys etaient de sortie, beaucoup plus facile de brimer des femmes ou des mecs qui bossent que des vrais delinquants, infoutus de gerer les finances publiques, incompetents, menteurs, narcissiques egoistes, demagogues, clientelistes pour leur electorat, trouillards vis avis des vrais delinquants et du grand capital, ils ne restera bientot qu,une solution dont Robespierre avait la recette, je vous laisse deviner !cette foutue 5eme republique, sa constitution de Mer...., ces politiques corrompus ou couards ne nous proposerons aucune issue car ce serait pour eux scier la branche sur laquelle ils sont assis, s'ils étaient intelligents, ils comprendraient que seuls ceux qui prendront des postions economiques et politiques courageuses et determinantes pour l'avenir,prendrons des responsabilites sous peu.
    La fin de ces hypocrites est proche !! Patience !!!:-)

  • Avatar
    pascal geay

    Le 23/11/2013 à 23:21:22

    Merci Marc ;)

  • Avatar
    pascal Bombasaro

    Le 24/11/2013 à 09:22:18

    Bonjour Mr Geay,
    Nous avons 2 points communs,le prénom et de dénoncer l'arnaque faites aux entrepreneurs,aux pris en otages-fiscal,social,et pris pour des cons plus simplement.Je m'étonnais que ça n'arrive pas plus tôt,l'épisode violence,car eux
    dés le début savent que ça va se finir comme ça,mais jouent avec le temps,l'idéal est de porter plainte au pénal pour ouvrir la porte des instances européennes qui va mettrent son nez dans le nid...Montebourg craint plus que tout cette
    éventualitée.Ils aiment les moutons qu'ils ont élevés...dans la stée...
    A bientôt
    Pascal Bombasaro

  • Avatar
    alarcon jean-luc

    Le 24/11/2013 à 09:23:46

    Merci pour vos actions

  • Avatar
    pascal Bombasaro

    Le 24/11/2013 à 09:29:54

    J'avais oublié,
    MONSIEUR RICHARD BOHRINGER,a descendu en bonne et dût forme h.guéno que nous connaissons comme porteur
    d'eau de la nicoconection des hts de seine.Il évoque l'obligation faites aux financiers d'abandonner les dettes bancaires,
    des états membres qui sclérosent le fonctionnement économique,en quelque sorte pour faire repartir la machine,mais
    ces crapules qui mangent à tous les râteliers ont encore faim,mieux que la grande bouffe....c'est peu dire...
    A bientôt
    Pascal Bombasaro

  • Avatar
    Juliette Poupard

    Le 24/11/2013 à 10:30:47

    Bravo nous sommes avec vous ! Que faut-il pour que nos politiques comprennent enfin l'état d'extrême urgence du tissu économique français ????

  • Avatar
    eric Frieden

    Le 24/11/2013 à 10:33:22

    Il faudrait aujourd'hui toute la France ,pour une révolution , nous travaillons touts les jours ,pour qui l'état , et les faignants ont touts les droits ,les étrangers ,et nous PME ont nous donnent rien ,une honte se pays " PAUVRE FRANCE"
    Ma femme et moi et les commercants des vosges et de la région lorraine ont vous soutiens tous ensembles pour vos actions ,moi je suis partant ma femme aussi pour faire bouger ses hommes politiques des voyous ,que des promesses rien d'autre EUROPE de merde "bonne chance a tous vivent les PME
    Salutation a tous

  • Avatar
    NATHALIE POULEUR

    Le 24/11/2013 à 10:45:00

    Je suis de tout cœur avec vous ! Je sais ce que c'est que d etre prise pour une criminelle, de subir un interrogatoire : mon seul crime : faire travailler des gens. C'est ça la France malheureusement ! Je suis écoeurée du système et de tout ce qui se passe ! Bon courage à vous et MERCI !

  • Avatar
    DIDIER DENIS Bouches du Rhône

    Le 24/11/2013 à 12:00:26

    BRAVO POUR VOS ACTIONS QUI SE SITUENT PLUTÔT DANS LA PARTIE NORD ET CENTRE POUR L'INSTANT,
    Y A SUREMENT DE QUOI FAIRE EGALEMENT DANS LA RÉGION MARSEILLAISE.
    NOUS AVONS LES MÊMES PROBLÈMES EVIDEMMENT.
    CONTINUEZ A RASSEMBLER ET AINSI "PEUT ÊTRE" CELA BOUGERA ENFIN
    R.S.I. HALTE AU RACKET....
    BON COURAGE A TOUS.

  • Avatar
    Jean-Philippe ALIN

    Le 24/11/2013 à 12:01:33

    Les gars, je suis encore choqué suite à la lecture de ce résumé !!
    Je pensais depuis longtemps à demi-mot que nous étions plus dans un régime totalitaire que démocratique mais je ne pensais pas être si proche de la vérité (à mon grand regret).
    Nous sommes donc tous, dirigeants de TPE, considérés comme des voyous à travers vous qui étiez devant cette préfecture ! Voilà comment nous sommes vu par ce monde administratif et politique !

    Vous pouvez compter sur ma présence lors de votre passage au tribunal et ça devrait être NOTRE DEVOIR A TOUS.

    Un grand MERCI de tout ce que vous faites pour nous et je l'espère à bientôt.

  • Avatar
    Pascal M.E.S.S.A.G.E.R

    Le 24/11/2013 à 12:07:10

    Félicitations et total soutien pour votre action.
    Par définition, nous indépendants, sommes obligés de penser 'out-of-the-box'. Plus ils nous méprisent, nous spolient et nous acculent au désespoir, plus nous allons inventer les techniques de guerilla sociale du XXIème siècle. La peur est en train de changer de camp, à leur tour de connaître l'angoisse qu'ils nous infligent.
    "Don't tread on me!" = 'Fallait pas me faire chier !"

  • Avatar
    Lamare Loïc

    Le 24/11/2013 à 12:23:31

    Bravo messieurs peut-être qu'un jour nos doléances seront prise en compte

  • Avatar
    guillaume BARZIN

    Le 24/11/2013 à 13:19:12

    Moi je paye........je paye le RSI un redressement depuis 2007 !!!!!!!!!!!!!!!! 23000 euros à payer alors que j'ai liquidé mon entreprise depuis 2 ans
    je ne sais pas comment je vais aller jusquau bout de cette dette. Je vais y arriver en demandant des avances à la famille at aux amis. Mais je reste redevable de 23000 euros.
    jespére pouvoir remettre en cause le mode de calcul. J'ai réglé mes cotisations suivant les demandes RSI et puis.......aprés fusion et reclacul !!!!!! peut être justifié, je dois cette somme
    difficile..................trés trés trés difficile

  • Avatar
    Florina Le Van de Aymerich-Lis

    Le 24/11/2013 à 16:17:14

    Continuez, nous vous soutenons à 100 %.
    Et au diable la casse car à force de pousser le peuple à bout voilà où nous en arrivons.

  • Avatar
    cedric

    Le 24/11/2013 à 16:36:17

    Je serai la le 10 puisqu'on me convoque. Par contre comme on nous a traité comme des criminels, je leur expliquerai que moi c'est fini de me battre pour sauver ma boite et payer les charges. Demain je lance la procédure de liquidation, et comme on me considere comme un criminel, maintenant je vais gagner mon argent comme un criminel.
    ' j'ai joué, j'assume '
    feux patateeeeeee

  • Avatar
    Serge paulet

    Le 24/11/2013 à 18:29:24

    C'est vrai que l'on nous à mis à bout. Parfois je me demande comment nous pouvons encore tenir debout et avoir du courage à supporter tous ces harcèlements administratifs.

    Serge

  • Avatar
    Philippe MAURICE

    Le 24/11/2013 à 19:13:51

    Bravo pour votre courage, votre ténacité, je suis heureux de savoir que des personnes luttent même pour moi. Je suis dans le nord et comme beaucoup débordé par une activité quotidienne qui ne cesse de perdre de l'argent.
    Est ce qu'il serait possible de s'allier la cause d'une personne connu de notre bord qui pourrait faire en sorte que vous ne subissiez pas tous ces traitements que je trouve honteux.
    J'ai entendu Denis Payre, qui lance son parti politique et qui est l'ancien fondateur de Busness Object. Il connait l'entreprise puisqu'il en a créé. Qu'en pensez-vous ?
    Encore un grand bravo à vos actions
    Philippe

  • Avatar
    Diego capogna

    Le 24/11/2013 à 20:15:47

    A bien pascal t un champion . Mais ou sont les autres artisan qui sont toujours en train de ce plaindre chez eux devant leur femme et enfant ça hurle a la maison mais quand il faut agir il y a plus personnes ou sont c courageux qui ont u le courage de créer une entreprise car il faut en avoir du courage ( moi j'en ai créer 3 ) . La Sne et c adhérent eux on du courage mais il y en a pas assez alors vous attisant et commerçant venez rejoindre la Sne et participer et vous faire entendre . Je crois que le 27 février la Sne ce rassemble pour une manif sur Paris . Alors tous ensemble artisan et commerçants avec du courage allon à Paris pour nous faire entendre . Merci pascal toi ta des couilles .

  • Avatar
    BONNAMANT CHRISTIAN

    Le 25/11/2013 à 06:16:15

    merci à vous
    votre courage finira par payer
    est- il possible de savoir quels sont les noms des dirigeants du rsi?

  • Avatar
    Clotilde GODON

    Le 25/11/2013 à 09:51:26

    Je voudrais tout d'abord féliciter votre action de vendredi, votre dévouement pour nous tous, votre courage au détriment de votre liberté de ce week-end et sûrement d'autres à venir. BRAVO.
    Bravo également pour votre action non violente, le faite d'être apolitique et anti-syndicat. Le gouvernement ne l'entend pas mais attention au peuple qui est entrain de se réveiller ...
    Gardons espoir que la force de l'ordre puisse également se rebeller car dans ma campagne beaujolaise, le brigadier gendarme est obligé de prendre son véhicule perso pour travailler sur le terrain, il n'y a plus assez de budget pour le poste essence !.
    BIENVENUE EN FRANCE : Plus de trésorerie dans les commerces, plus assez d'infirmières dans nos hôpitaux, pas de budget pour nous défendre (tribunaux, police, militaire), ...

  • Avatar
    jean-marc BISIAUX

    Le 25/11/2013 à 10:03:00

    comme vous tous j'ai une entreprise et comme vous je crève sous les charges, les saloperies du RSI et des banques
    j'ai un ami depuis des années, un responsable politique, et j'ai cru - de par notre amitié - qu'il nous écouterait aussi je lui ai consciencieusement envoyé vos mails régulièrement en lui demandant d'agir au sein de son parti l'UDI et sa réponse a été cinglante : " il ne faut rien faire avant les élections de 2014 et laisser la France couler comme ça nous serons certain de gagner"
    même les politiciens s'en foutent car ils ne pensent qu'à leur propre avenir en politique et nous on peut bien crever ça ne les empêche pas de dormir , ils ne respectent même pas l'amitié!! alors si j'ai un conseil à vous donner à vous tous : ne vous laissez plus faire, battez-vous, regroupez-vous et descendez dans la rue mais surtout restez-y jours et nuits aussi longtemps qu'il le faudra comme nos parents l'ont fait en Mai 68, ne cédez pas et relevez la tête, vous êtes la seule possibilité pour notre pays de s'en sortir par le travail alors battez-vous et gagnez!!!!!

  • Avatar
    luc griboulard

    Le 25/11/2013 à 10:37:54

    messieurs vous ne pouvez que forcer notre admiration.depuis 1 mois que je vous connais nur le net j essaye de vous faire connaitre.je vous l ai deja ecris faire plus de bruits sur les forums pro ou je parle de vous .
    comme celui de berlin le mur qu ils ont construit commence a vasciller et ils le sentent.leur violence est le symptome qu ils commencent a sentir de la fragilite et de la nervosite dans leurs lignes.que des hommes et des femmes commencent a se federer et s organiser pour lutter contre ces injustices et leurs incompetences les terrifie car ils voient bien que cela ne vas pas durer. ils vont tout faire pour ettouffer le vent de revolte qui nous anime mais je suis certain que nous pouvons renverser les choses meme sans eux. bravo

  • Avatar
    Philippe Przetocki

    Le 25/11/2013 à 10:59:20

    Ecoeurant ! Nos parents et grands parents qui se sont battus pour la France et la liberté doivent se retourner dans leur tombe ! Où va t'on ? Si les politiques ne comprennent pas que nous sommes rackettés par le RSI, il faut se mobiliser pour leur faire entendre raison ! ils ne sont quand même pas tous complices ? Il y en a bien un qui va réagir ! On ne peu pas continuer à bosser + de 60H00 par semaine et redonner 80% (charges sociales+taxe+impôts)du résultat de notre travail, pour nous dans notre ville de 2200 habitants, sachez déjà qu'un commerce sur deux a mis votre affiche en vitrine et tous veulent se déplacer pour le mois de février ! Tous ensemble, tous ensemble !

  • Avatar
    jakés

    Le 25/11/2013 à 15:57:10

    une honte! traités comme des délinquants , des honnêtes gens qui se dressent pour sauver leurs entreprises! elle est belle la France qui donne des leçons de démocratie au monde entier ! agé de 71ans terrorisé par les banques ,racketté par le RSI, sans vacances depuis 8 ans, mon commerce invendable plus personne ne veut se lancer en indépendant !
    Vous vous levez , je suis avec vous, votre combat est juste! et le pouvoir avec ses médias complices ne nous étoufferas pas, nous savons ce qu'il nous reste à faire !

  • Avatar
    nicolas roquet

    Le 25/11/2013 à 19:47:09

    chapeau les gars
    je vous suis depuis quelques mois
    je suis sur nice
    je n'arrive pas à mobiliser !!!!
    les artisants n'arrivent plus à réagir et acceptent tout...........
    si vous (nous) arrivons à soulever de terre ne serait ce que l'espoir d'un meilleur "entreprendre"
    peut etre que suivront les éléments de la première entreprises de France...........

  • Avatar
    bernard brulas

    Le 25/11/2013 à 19:51:13

    Suite à des problèmes avec le RSI j'ai connu votre association. Je ne peux que confirmer tout ce qui est écrit. La seule solution malheureusement est celle que vous employez et que je soutiendrais le lieux possible.
    L'institut pour la justice,association qui lutte contre les mêmes "égarements" que vous, devrait devenir un partenaire... c'est dans l'union ABSOLU qu'il y a une chance d'obtenir des résultats...vos responsables devraient étudier cela.
    A bientôt à se voir dans la rue !!!!
    BB

  • Avatar
    pascal geay

    Le 26/11/2013 à 00:08:59

    Nous allons avoir besoin d'énormément de monde le 10 décembre , jour des passages au tribunal. Nous comptons sur vous tous.

  • Avatar
    Christine Mullers

    Le 26/11/2013 à 09:44:24

    Bravo !
    Merci aussi et bon courage

    Vous avez une pétition pour le 10 dec?

  • Avatar
    Mme Dominique Régnier

    Le 27/11/2013 à 22:18:55

    Tout est dit par Pascal, Clotilde, Christian, Bernard et les autres. Nous ressentons les agissements du RSI comme du racket. Notre impression est fondée, les ministres, politiques qui nous dirigent, sont la tête baissée dans leurs convictions. Comment voulez-vous que les dirigeants du RSI, les employés eux-mêmes , les politiques soient solidaires avec du petit peuple courageux comme nous, car nous prenons des risques et nos difficultés nous coûtent cher. Seraient-ils tranquillement cachés derrière leurs écrans, la tête baissée en se moquant de nous, le nez dans leurs "petites affaires", dans leur "petite vie" bien installés comme des pantouflards, pour qui TOUT roule ? Comment ne pas penser que nous leur fournissons de bons salaires. des avantages avec titres restaurant, primes copieuses, RTT, Retraite, etc....Nous avons l'impression qu'ils nous regardent de haut, et si l'on n'en a marre d'être de bons petits soldats, un bon coup sur la tête, et ils pensent que ça va s'arranger, que nous allons reprendre le chemin de l'esclavage sans révolte... Mais il y a des gens courageux qui prennent le "sale boulot à bras le corps" et défendent Haut et Fort les intérêts de leurs frères de galère, nous les petits indépendants.... Merci à vous Messieurs les "courageux" d'avoir lancé la machine des revendications, car nous avons le droit nous aussi de ressentir cette souffrance et de l'exprimer. Nous en avons assez de subir, il nous faut le crier haut et fort, parce que rien ne va plus. Nous avons aussi le droit de refuser de mourir dans nos petits commerces, sans rien faire. Le droit de grève est établi pour les travailleurs salariés, et nous, ... avons-nous le droit de dire notre Ras-le-Bol ? Apparemment non ! Nous n'avons jamais connu une telle situation. Partout la population est unanime : On se moque des gens qui travaillent, ils nous prennent tout, pour tout donner aux profiteurs sociaux. Les dépenses inutiles dans les administrations ressemblent à du brigandage. Il faut trouver des sous.? ...Le RSI nous arnaque, ce n'est pas d'aujourd'hui, mais là c'est trop ! Les politiques ne font rien, ce n'est pas une solution. Le dialogue est pourtant la seule solution pour résoudre les problèmes. Une Utopie me direz-vous ? Un rassemblement général, une mise à plat des dysfonctionnements et une union de la population. Mais est-ce vraiment pour demain ? J'apporte mon soutien aux acteurs qui courageusement agissent. Liberté d'expression ? Connaissent-ils encore ce mot ? J'ose espérer que les hommes de LOI, le connaisse encore....

  • Avatar
    GAB FAES

    Le 28/11/2013 à 09:59:22

    De tout coeur avec vous.

  • Avatar
    Philippe MAURICE

    Le 28/11/2013 à 16:51:39

    Au secours !
    Je suis passé au Prud'homme ce jour. Parceque depuis 8 ans les employées notent leurs heures jour/jour que je comptabilise sur un compteur temps. Elles font parfois + 151,67 ou moins. Le compteur peut monter de -/- 10% / mois cela dépend de la clientéle. aujourd'hui elles me réclament en heures supp les mois ou elles on travaillées + de 151,67H et les mois ou elles ont fait moins c'est pour ma pomme, alors qu'elles ont pris de RTT et terminé plutôt comme cela les arrangeait.
    Que puis-je faire ? Qui a le même soucis et peut-être se soutenir mutuellement au Prud'Hommes. Bien sur il y a va de la survie de mon entreptreprise.
    Merci, je sais que c'est pas le RSI mais entre l'hopital et la charité !

  • Avatar
    François Berthelot

    Le 03/12/2013 à 12:26:06

    Je suis de tout cœur avec Madame Dominique Régnier. Il faudrait trouver un homme politique, un vrai , c'est - à dire qui s'occupe de son prochain et non des ses petits intérêts et que l'on remette à plat ce système du RSI qui pousse les assujettis à l'exaspération. Comment peut-on tolérer dans ce pays et au 21 ème siècle le mépris, l'absence de dialogue, le manque d'explications, la complexité , l'opacité d'un organisme censé nous défendre et qui vit de notre travail.
    Ne serait-ce pas le monde à l'envers ?. Eux sont nos obligés, pas nous.Donc soyons solidaires, soutenons nous et allons au bout de nos actions.

  • Avatar
    Marc TESSIER

    Le 03/01/2014 à 09:52:59

    BRAVO! C'est très courageux de votre part contrairement à la préfète qui, comme la plupart des salariés nantis de la fonction publique n'a pas souhaité répondre favorablement à notre juste droit de protester contre un état voyou. La réaction des représentants de l'état est sans surprise. Le mépris de l'entreprise est profond dans nos institutions. Le patron est un escroc, l'argent est sale sauf s'il provient de la corne d'abondance de l'état pour justifier la seule rémunération valable: le salaire du haut ou bas fonctionnaire investi corps et âme pour le bien de la FRANCE! Et Marx seul le sait comme il est dur de trimer 35 heures/mois dans des bureaux dont le confort les fragilise devant la maladie, odieuse maladie les soustrait trop souvent à leur mission sacrée! La preuve qu'ils sont respectables: le directeur du RSI nous explique qu'il est là pour aider les entreprises françaises (lol). Elle est pas jouissive celle-là. Le pire c'est qu'il y croit un peu, enfin juste assez pour s'arranger avec sa conscience. Ces gens là sortent du même sérail à quelques exceptions près. Des universitaires au long court inadaptés à la vie réelle, universités où un récent sondage auprès des enseignants révèle que 70% juge que l'entreprise est un lieu d'exploitation de l'être humain!!! Ces mêmes personnes qui chantent l'égalité et la fraternité trouvent tout à fait normal que l'on cotise 2 fois + pour deux fois moins de droit. La preuve du mépris total envers nous, jamais un représentant de l'état n'aurait mis en garde à vue un dirigeant de syndicat même s'il avait balancé des pavés dans les saints vitrages préfectoraux!

  • Avatar
    jaques morin

    Le 25/01/2014 à 09:57:38

    censure ça a l'air de vous étonner ? moi pas! ils ne veulent plus de la démocratie et la presse est leur complice ! battez vous pour leur faire comprendre que nous on ne veut plus d'eux, ce ne sera pas facile! cela fait 40 ans que l'on nous ment ! 40 ans que l' on nous baisse les charges , on en a jamais payé autant ! c'est vraiment du foutage de g......!
    71 ans mais je suis avec vous !

Réagir


Rechercher sur le site

Newsletter

  • En inscrivant votre e-mail, vous recevrez gratuitement les bulletins d'information de Association Sauvons Nos - Site National et Officiel RSI



L'ASSOCIATION

ADHERER

BESOIN D'AIDE

NOS PROPOSITIONS

LA PRESSE EN PARLE

NOS DOSSIERS

VOS TEMOIGNAGES

ABERRATIONS DU RSI

LETTRES OUVERTES

AFFICHES / FLYERS SNE

MENTIONS LEGALES

BOUTIQUE SNE

AUTRE

Sondage

  • Seriez vous pour une manifestation nationale devant tout les RSI régionaux

Visiteurs en ligne

    • avatargeay pascal
  • Nombre d'invités : 18