La Nouvelle république (19/10/12)

 







A l'appel de l'association nationale "Sauvons nos entreprises", une vingtaine de commerçants et artisans ont manifesté de façon inédite ce vendredi devant le siège régional du Régime social des indépendants.

L'hôtesse d'accueil du siège régional du Régime social des indépendants (RSI) n'avait pas la berlue : ce vendredi, à Niort, sur le coup de 14 h, c'est bien une pluie de slips qui s'est abattue sur la baie vitrée du hall d'entrée. Dehors, une vingtaine de protestataires répondaient ainsi, à leur singulière façon, à l'appel de l'association nationale " Sauvons nos entreprises" créée en 2010.

Ce coup médiatique, d'un genre inédit, intervient alors que se déroulent les élections pour renouveler le conseil d'administration du RSI (lire notre article " Elections : quatre listes en lice"), un scrutin que l'association, qui revendique aujourd'hui 660 adhérents sur toute la France, appelle à boycotter. Car ce qu'elle souhaite, elle, c'est une refonte totale de ce RSI, né en 2006 de la réunification de trois caisses car, dit-elle, "il a largement fait la preuve de son incompétence" .

Pascal Geay, un artisan rochelais actuellement en liquidation judiciaire, le président fondateur de l'association, résume les griefs : " En premier lieu, ce que l'on ne supporte plus, c'est d'être taxé à 47 % sur nos maigres bénéfices. Pour 60 heures de travail hebdomadaires, après avoir supporté le racket du RSI et payé nos impôts, il nous reste l'équivalent du RSA pour vivre."

Gros dysfonctionnements

L'association dénonce également les "énormes dysfonctionnements" récurrents dans les appels à cotisations (lire notre article " Sécu des indépendants : les ratés du démarrage"), lesquels se traduisent par de gros soucis de trésorerie voire des saisies. " On nous demande de régler des sommes énormes qui ne correspondent à rien, et on peut faire recommandé sur recommandé, ils n'en ont rien à faire. Et au final, on nous envoie les huissiers. On est face à un mur."

Le lâcher de slips terminé, les sous-vêtements détrempés ont été ramassés au pied de la baie vitrée et symboliquement mis en bière. Après une minute de recueillement devant le cercueil de bois spécialement confectionné pour l'occasion, les manifestants sont entrés dans le siège où les attendait, Matthieu Perrot, le directeur régional. Après avoir écouté les griefs des uns et des autres, celui-ci s'est engagé à recevoir personnellement les cotisants ressortant de son antenne régionale afin d'étudier individuellement leur dossier. Quant aux récriminations relevant du fonctionnement général du RSI, le directeur a promis de les faire remonter aux instances nationales, non sans mettre en rapport les 5.600.000 ressortissants gérés en France par le RSI avec la vingtaine de protestataires du jour.

Fabien Bonnet 

 

 

 

"Nos slips, c'est tout ce qui nous reste quand on a payé le RSI", scandent les manifestants devant le siège régional du Régime social des indépendants. - Photo NR, Jean-André Boutier

 

A l'appel de l'association nationale "Sauvons nos entreprises", une vingtaine de commerçants et artisans ont manifesté de façon inédite ce vendredi devant le siège régional du Régime social des indépendants.

 

L'hôtesse d'accueil du siège régional du Régime social des indépendants (RSI) n'avait pas la berlue : ce vendredi, à Niort, sur le coup de 14 h, c'est bien une pluie de slips qui s'est abattue sur la baie vitrée du hall d'entrée. Dehors, une vingtaine de protestataires répondaient ainsi, à leur singulière façon, à l'appel de l'association nationale " Sauvons nos entreprises" créée en 2010.

 

 

Ce coup médiatique, d'un genre inédit, intervient alors que se déroulent les élections pour renouveler le conseil d'administration du RSI (lire notre article " Elections : quatre listes en lice"), un scrutin que l'association, qui revendique aujourd'hui 660 adhérents sur toute la France, appelle à boycotter. Car ce qu'elle souhaite, elle, c'est une refonte totale de ce RSI, né en 2006 de la réunification de trois caisses car, dit-elle, "il a largement fait la preuve de son incompétence" .

 

Pascal Geay, un artisan rochelais actuellement en liquidation judiciaire, le président fondateur de l'association, résume les griefs : " En premier lieu, ce que l'on ne supporte plus, c'est d'être taxé à 47 % sur nos maigres bénéfices. Pour 60 heures de travail hebdomadaires, après avoir supporté le racket du RSI et payé nos impôts, il nous reste l'équivalent du RSA pour vivre."

 

Gros dysfonctionnements

 

L'association dénonce également les "énormes dysfonctionnements" récurrents dans les appels à cotisations (lire notre article " Sécu des indépendants : les ratés du démarrage"), lesquels se traduisent par de gros soucis de trésorerie voire des saisies. " On nous demande de régler des sommes énormes qui ne correspondent à rien, et on peut faire recommandé sur recommandé, ils n'en ont rien à faire. Et au final, on nous envoie les huissiers. On est face à un mur."

 

Le lâcher de slips terminé, les sous-vêtements détrempés ont été ramassés au pied de la baie vitrée et symboliquement mis en bière. Après une minute de recueillement devant le cercueil de bois spécialement confectionné pour l'occasion, les manifestants sont entrés dans le siège où les attendait, Matthieu Perrot, le directeur régional. Après avoir écouté les griefs des uns et des autres, celui-ci s'est engagé à recevoir personnellement les cotisants ressortant de son antenne régionale afin d'étudier individuellement leur dossier. Quant aux récriminations relevant du fonctionnement général du RSI, le directeur a promis de les faire remonter aux instances nationales, non sans mettre en rapport les 5.600.000 ressortissants gérés en France par le RSI avec la vingtaine de protestataires du jour.

 

Fabien Bonnet

 

Niort : il a plu des slips sur la façade du RSI 

 

Source : http://www.lanouvellerepublique.fr/Vienne/Actualite/Economie-social/n/Contenus/Articles/2012/10/19/Niort-il-a-plu-des-slips-sur-la-facade-du-RSI#

Réagir


Rechercher sur le site

Newsletter

  • En inscrivant votre e-mail, vous recevrez gratuitement les bulletins d'information de Association Sauvons Nos - Site National et Officiel RSI



L'ASSOCIATION

ADHERER

BESOIN D'AIDE

NOS PROPOSITIONS

LA PRESSE EN PARLE

NOS DOSSIERS

VOS TEMOIGNAGES

ABERRATIONS DU RSI

LETTRES OUVERTES

AFFICHES / FLYERS SNE

MENTIONS LEGALES

BOUTIQUE SNE

AUTRE

Galerie photos (780)

Sondage

  • Seriez vous pour une manifestation nationale devant tout les RSI régionaux

Visiteurs en ligne

    • Nombre d'invités : 3