Sud-Ouest (23/07/12)

 Source :http://www.sudouest.fr/2012/06/07/les-tres-petites-entreprises-en-colere-735796-1238.php  

Les très petites entreprises en colère 

 

 

Pascal Geay a créé un site Internet : http://sauvonsnosentreprises.asso-web.com 

 

Pascal Geay a créé un site Internet : http://sauvonsnosentreprises.asso-web.com (Photo O. G. )

 

Pascal Geay, président fondateur de l'association de défense des très petites entreprises (TPE) Sauvons nos entreprises (SNE) appelle à manifester devant le siège de l'URSSAF (Union de recouvrement des cotisations de sécurité sociale et d'allocations familiales) à Aytré.

 

 

« La date n'est pas encore fixée. Ce sera dans une dizaine de jours ». En revanche tout le reste est clair. « SNE, qui compte plus de 60 adhérents et 360 sympathisants, demande la refonte du système du régime social des indépendants (RSI, organisme de protection sociale qui fonctionne avec l'URSSAF), qui ne marche pas et qui fait couler les entreprises, surtout les sociétés individuelles. Nous demandons aussi la révision du statut des auto-entrepreneurs, qui constitue une concurrence déloyale vu qu'ils ne paient quasiment pas de charges. La pétition contre le RSI a déjà été signée par plus de 4 300 entreprises ».

24 appels à cotisation

 

 

Son exemple est symptomatique. « En 2007, j'ai fondé ma société de plaquiste peintre. En 2008 avec la crise économique, le marché s'est écroulé et en même temps est apparu le statut d'auto-entrepreneur. En 2010, Xynthia m'a donné beaucoup de travail pendant quatre mois, au point d'embaucher un salarié, que j'ai dû licencier car l'activité s'est arrêtée d'un coup. Depuis deux ans, la demande a chuté de 47 %. À la fin du mois, je suis en liquidation judiciaire. Mais les charges du RSI m'arrivent toujours. Je leur dois 14 000 euros. Mais c'est n'importe quoi ! J'ai reçu 24 appels à cotisation en un an, tous avec un montant différent quand je ne devrais en recevoir qu'un par trimestre. Je m'attends à voir arriver les huissiers et à être interdit bancaire pendant cinq ans ».

 

 

Pascal Geay assure recevoir une vingtaine d'exemples similaires par jour depuis un an. D'où le tour de France des sièges de RSI régionaux ou URSSAF qu'il a entamé, le 28 avril, à Bordeaux, un mois avant Bayonne. Il reçoit aussi des témoignages d'entreprises lâchées par les banques. « La mienne m'a laissé tomber il y a peu. J'ai demandé si j'étais le seul. Mon interlocuteur m'a répondu non, que l'ordre venait d'en haut. » C'est pourquoi il envisage aussi des actions devant les banques.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Réagir


Rechercher sur le site

Newsletter

  • En inscrivant votre e-mail, vous recevrez gratuitement les bulletins d'information de Association Sauvons Nos - Site National et Officiel RSI



L'ASSOCIATION

ADHERER

BESOIN D'AIDE

NOS PROPOSITIONS

LA PRESSE EN PARLE

NOS DOSSIERS

VOS TEMOIGNAGES

ABERRATIONS DU RSI

LETTRES OUVERTES

AFFICHES / FLYERS SNE

MENTIONS LEGALES

BOUTIQUE SNE

AUTRE

Sondage

  • Seriez vous pour une manifestation nationale devant tout les RSI régionaux

Visiteurs en ligne

    • Nombre d'invités : 3