Sud-Ouest (15/06/12)

 

 

Les patrons veulent moins de charges

 

 

L'association Sauvons nos entreprises a manifesté et distribué des tracts devant l'Urssaf, hier. 

 

 

L'association Sauvons nos entreprises a manifesté et distribué des tracts devant l'Urssaf, hier. (photo olivier Guérin

 

Source : http://www.sudouest.fr/2012/06/15/les-patrons-veulent-moins-de-charges-743718-1238.php

 

 

Hier, de 9 heures à 17 h 30, l'association Sauvons nos entreprises (SNE) a occupé l'entrée de l'Urssaf, dans la zone de Belle-Aire. À 10 heures, ils étaient quatre autour de Pascal Geay, président fondateur de l'Association de défense des très petites entreprises (TPE), qui milite pour la refonte du système du régime social des indépendants (RSI), qui fonctionne avec l'Urssaf.

 

Mais des patrons passaient, partaient, d'autres arrivaient, à l'image de

Romuald Dufaud, fondateur de Projet Maison, installée à Aytré. « Je suis en redressement judiciaire parce que je suis pris à la gorge par les charges. Mes fournisseurs acceptent de rallonger les délais, pas l'administration. Avec la crise, une année est bonne, l'autre non. 2011 était bien, 2012 non. Mais le RSI demande de payer des cotisations sur l'année précédente. Je n'ai pas pu payer à temps, j'ai été saisi sur mon compte. »

 

 

Escalade

« En même temps, poursuit-il, la banque sert la vis. Je n'ai jamais eu de découvert, j'ai fait 5 millions de chiffre d'affaires en cinq ans et, là, je demande un prêt de 45 000 euros : refus total. Même pas un tiers, et sans même regarder mon bilan ou mes comptes. J'ai demandé pourquoi, on m'a répondu que l'ordre venait d'en haut. Hier, j'ai appris que ma banque amorçait la suppression de mon autorisation de découvert. C'est l'escalade. Comme je sens le vent tourner au niveau de mon activité, j'ai appelée pour renégocier le prêt de ma maison ; là aussi, refus total. »

« Le pire, ajoute Patrick Servant, électricien à Châtelaillon, c'est que, pour fermer une entreprise, il faut aussi payer. Pour le moment, ça m'a coûté près de 400 euros ! »

Le SNE devrait aller soutenir Romuald Dufaud au tribunal de commerce, mardi prochain.

 

Venu à leur rencontre, le directeur de l'Urssaf, Jean-Pierre Picaud, comprend leur détresse mais rappelle que « l'Urssaf ne s'occupe que du recouvrement. C'est vrai qu'il y a eu des dysfonctionnements au sein du RSI, avec la fusion des régimes de retraite complémentaire des artisans et commerçants. Mais ils sont en cours de règlement. »

« C'est toujours le même discours, soupire Pascal Geay. Ils se renvoient la balle. » 

Les réactions

  • Avatar
    FAVREAU Marcel

    Le 14/08/2014 à 12:01:43

    Raz-le-bol de cette Mafia....

Réagir


Rechercher sur le site

Newsletter

  • En inscrivant votre e-mail, vous recevrez gratuitement les bulletins d'information de Association Sauvons Nos - Site National et Officiel RSI



L'ASSOCIATION

ADHERER

BESOIN D'AIDE

NOS PROPOSITIONS

LA PRESSE EN PARLE

NOS DOSSIERS

VOS TEMOIGNAGES

ABERRATIONS DU RSI

LETTRES OUVERTES

AFFICHES / FLYERS SNE

MENTIONS LEGALES

BOUTIQUE SNE

AUTRE

Sondage

  • Seriez vous pour une manifestation nationale devant tout les RSI régionaux

Visiteurs en ligne

    • Nombre d'invités : 12