Armé au RSI

L'homme arrêté armé au RSI s'explique

Lu 1701 fois

L'homme avait été interpellé dans ses locaux, rue Guynemer, à Auxerre.

L'homme avait été interpellé dans ses locaux, rue Guynemer, à Auxerre.

Quinquagénaire habitant le canton de Chéroy, l’ancien commerçant revient sur les raisons qui l’ont poussé à se présenter armé au régime social des indépendants.

Il y a deux semaines et demie, le 10 avril, un homme d’une cinquantaine d’années avait été interpellé dans les locaux du RSI (régime social des indépendants), rue Guynemer, à Auxerre. Trouvé sur lui, un pistolet à grenailles avait été saisi ce jour-là. L’homme avait été menotté, puis placé en garde à vue et entendu. Le parquet d’Auxerre avait alors confirmé qu’il devrait ultérieurement répondre de port d’arme illégal et de menace avec arme. Il était laissé libre dans l’attente de son jugement.

Récemment, cet ancien commerçant du canton de Chéroy a souhaité révéler les raisons qui l’ont poussé à se présenter armé devant les employées du RSI : un contentieux vieux de quatre ans avec cette administration et de nombreuses mises en demeure ponctuées par l’ultime démarche d’un huissier.

« Je n’ai pas eu d’attitude menaçante »

« Je n’ai jamais voulu menacer les employées du RSI, et je n’ai pas eu d’attitude menaçante, affirme-t-il en préambule. J’ai pris cette arme pour faire réagir la direction, créer un déclic. L’objectif de ma démarche, c’était que la direction soit au courant des dysfonctionnements, que le RSI arrête de me harceler. Je n’en pouvais plus, j’étais à bout. Si c’était à refaire, je m’y prendrai autrement. »

Ce mardi-là, l’arme en question est bien un pistolet à grenailles. Une arme de septième catégorie en vente libre mais dont le port est interdit. « Je l’avais acheté il y a une vingtaine d’années, pour du tir de loisir », se souvient son propriétaire.

Carte bancaire bloquée

« Le 10 avril, je l’ai mis à ma ceinture, sous ma veste. Je l’ai dit à ma femme et je suis parti, indique-t-il. Ma carte bancaire avait été bloquée. Je ne pouvais même plus mettre de carburant dans mon véhicule. Je paraissais calme, mais je bouillais. Je n’étais plus en mesure de penser aux conséquences que cet acte pouvait avoir, aux tracas, à la justice. » L’homme raconte que la secrétaire a vu l’arme à sa hanche lorsque sa veste s’est écartée, et qu’elle a prévenu immédiatement, par téléphone, le service contentieux avec qui elle conversait. C’est ce qui a conduit à l’interpellation.

 

Sur le fond, le quinquagénaire s’estime victime d’un harcèlement découlant d’une « désorganisation totale » des services du RSI. « J’avais monté un petit commerce dans l’Yonne. Il y a quatre ans, en 2008, j’ai cessé mon activité. Une liquidation judiciaire a été prononcée mais le RSI a continué de me réclamer des sommes variant de 50 à 10.000?€. Je ne leur devais pourtant pas un centime puisque j’étais exonéré de charges sociales. J’ai passé des semaines à tenter de les joindre pour résoudre le problème, durant quatre ans. Ils me baladaient, entre Auxerre, Dijon, Olivet, et Autun. En janvier, le RSI m’avait finalement délivré une attestation qui disait que mon dossier était clôturé, qu’il ne me demanderait plus d’argent. Mais trois mois après, l’huissier de Sens est à nouveau intervenu… »

 

Plainte contre l’administration

Le quinquagénaire indique qu’il a déposé plainte contre le RSI pour harcèlement, après son arrestation. « J’ai pris un avocat. Je ne lâcherai pas. Je veux obtenir réparation pour le préjudice moral, et je veux que le public sache. Même si cela doit durer dix ans, j’irai jusqu’au bout », promet l’ancien commerçant, qui cherche maintenant du travail. Sous anxiolytique, il dit ne plus dormir. « Je crains encore que l’huissier revienne, que ça recommence… », jure-t-il. 

Emmanuel Gougeon 
emmanuel.gougeon@centrefrance.com

 

Source: http://www.lyonne.fr/yonne/actualite/2012/04/28/l-homme-arrete-arme-au-rsi-s-explique-1154807.html

Les réactions

  • Avatar
    hubert onanachvili

    Le 19/01/2014 à 20:38:38

    cela ne m'étonne pas du tout,chaque fois que je téléphone au rsi, pour le versement de ma retraite,la personne qui s'occupe de mon dossier est absente:et cela fait 15 mois que ça dure!et pourtant,le rsi n'hésitais pas à majorer de 10%les cotisations pour un retard de quelques jours,je pense aussi porter plainte.

Réagir


Rechercher sur le site

Newsletter

  • En inscrivant votre e-mail, vous recevrez gratuitement les bulletins d'information de Association Sauvons Nos - Site National et Officiel RSI



L'ASSOCIATION

ADHERER

BESOIN D'AIDE

NOS PROPOSITIONS

LA PRESSE EN PARLE

NOS DOSSIERS

VOS TEMOIGNAGES

ABERRATIONS DU RSI

LETTRES OUVERTES

AFFICHES / FLYERS SNE

MENTIONS LEGALES

BOUTIQUE SNE

AUTRE

Galerie photos (780)

Sondage

  • Seriez vous pour une manifestation nationale devant tout les RSI régionaux

Visiteurs en ligne

    • Nombre d'invités : 3