Monsieur HOLLANDE (1)

La ROCHELLE, le 6 novembre 2012

 

Monsieur le Président de la République

Palais de l'Elysée

55, rue du faubourg Saint-Honoré

75 008 Paris

 

OBJET : Rapport association Sauvons Nos Entreprises 

 

Monsieur le Président,

 

Aprés avoir pris connaissance du rapport GALLOIS et de ses 21 mesures phares pour un éléctrochoc compétitif, l'association Sauvons Nos Entreprises , viens à son tour vous faire part d'un projet tout particuliérement crée à l'attention des TPE, artisans et commercants de France.

 

Aprés lécture de ce rapport, nous ne nous retrouvons toujours pas dans les mesures phares et constatons qu'encore une fois, nous sommes ( les grands oubliés) du monde du travail. De ce fait, nous avons pris la liberté de vous faire part de nos solutions pour palier à cet oubli.

 

Je vous serez éxtremement reconnaissant de bienvouloir porter une attention toutes particuliére aux problémes que rencontrent de trés petites entrerpsies et qui ne sont jamais sujettes à débat, et pourtant...

 

 

Voici nos suggestions:

 

1/ Revoir le mode de calcul des charges sociales non plus sur le principe (N-1 ou N-2 années) mais sur ( N-1 ou N-2 mois).

 

Puisque le Pays traverse une crise sans précédent, le chiffre d'affaire réalisé par une TPE en 2012 ne sera pas le méme que celui réalisé en 2010. D'ou la proposition de calculer les charges sociales en réel Années -1 et non plus sur deux ans en arriére avec en plus un provisionel N+1 comme actuellement. Cela permetterait à chaque chef d'entreprise de pouvoir calculer rapidement son prévisionnel et mieux honorer sa cotisation sociale.

 

2/ Le RSI : Y a t'il un pilote dans l'avion ?

 

Dans le monde magnifique du RSI régne la terreur pour beaucoup d'indépendants. il faut absolument régler tout les dysfonctionnements que vous connaissez trés rapidement. Ce service n'a jamais fonctionné et coute 15% plus cher que le services précédent( sans compter les frais de fonctionnement). L'ancien systéme marchait trés bien, provoquait moins de stress chez les indépendants et chacun savait ou il allait.

 

ou en est le gouvernement? Attend t-il qu'il n'y est plus de TPE en France pour commencer a prendre le dossier en main ? Nous éstimons que ce probléme revet un caractére d'extreme URGENCE qui doit etre pris trés au séreiux. Aujourd'hui encore, des artisans sont au bord du suicide par manque de solutions ou de discernementde la part des caisses de recouvrement, comme je vous l'expliquais dasn mon précédent courrier .

 

3 / Le Chomage:

 

Descendre les charhes patronales de 30% serait la solution. Aujourd'hui ce qui bloque l'embauche en France est bel et bien le taux des charges sociales appliquées au TPE. Beaucoup d'entreprises seraient pretes à embaucher mais le cout pour une embauche arrete grand nombre d'entre nous. 30% de déduction pour l'employeur lui donnerait par exemple le choix entre augmenter ses salariés ou investir dans du materiel. Dans les deux cas, c'est du pouvoir d'achat en plus et de la TVA qui rentrerait dans les caisses de l'état et trés certainement du chomage en moins.

 

4/ Le taux des cotisations  sociales des TPE 47%

 

Ceci est insupportable. Qui, à part les indépendants paie 47% de charges sur le salaire dégagé ? Il faut redonner de l'oxygéne aux artisans commercants qui pour la plupart vivent en dessous du seuil de pauvreté. Il y a cinq million six cent mille travailleurs indépendants aujourd'hui, nous sommes la plus GRANDE ENTREPRISE DE FRANCE. Il faudrait faire en sorte que cela dure.

 

Les entreprises tombent les unes aprés les autres sans que cela n'inquiéte personne, nous tirons la sonnette d'alarme et vous demandons simplement de pouvoir vivre dignement de nos métiers. Nous ne sommes pas contre payer des charges, mais des taux convenables seraient appréciables.

 

5 / Les Banques: 

 

Recadrer les banques faisait partie de vos promesses lors des éléctions présidentielles. Qu'en est-il aujourd'hui ? Les banques abusent beaucoup des frais bancaires injustifiés contribuant ainsi à la faillite des TPE et refusent de plus en plus souvent de preter aux entreprises alors que c'est maintenant que nous avons besoin d'elle. Alors que nous les avons sauvées par l'intermédiaire de nos impots en 2008&2009 ne serait-il pastemps que les banques, à leur tou, jouent le jeu ?

 

Nous vous remercions d'avoir pris le temps de nous lire et dans l'éspoir que nous, plus grande entreprise de France , feront un jour partie des préocupations du gouvernement en place, nous vous prions d'agréer, monsieur le Président, nos respectueuses salutaions .

 

L'équipe SNE

 

Mr Pascal GEAY 

 

Président fondateur de l'association 

 

.............................................................................................................................

 

REF: PDR/SCP/E&A/A093134

 

le 21 Novembre 2012

 

Le chef de cabinet du President de la République.

 

Monsieur PAscal GEAY

Président de l'Association ( Sauvons Nos Entreprises )

5 rue Alphonse Baudin

43 les Tamaris

17000 LA ROCHELLE 

 

 

                                                  Monsieur le Président,

 

La nouvelle correspondance que vous avez adressée au Président de la République, concernant les difficultés rencontrées par les TPE commerciales et artisanales de notre Pays, lui est parvenue.

 

Monsieur Francois HOLLANDE m'a confié le soin de vous répondre et de vous assurer de toute l'attention portée a votre démarche. Comme vous le savez, le Chef de l'Etat mesure pleinement le role stratégique majeur que jouent les entrepreneurs dans la vitalité de notre économie et il en demeur déterminé à tout mettre en oeuvre pour répondre au mieux à leurs besoin et favoriser leur croissance sur l'ensemble du territoire.

 

Soyez dé lors certain que le Président de la République est à l'écoute des réflexions et des propositions que vous lui avez soumises, concernant notamment le mode de calcul des charges sociales. A sa demande, j'ai transmis vottre lettre à Madame Marisol TOURAINE, ministre des affaires sociales et de la santé, ainsi qu'a Madame Sylvia PINEL, ministre de l'artisanat, du commerce et du tourisme, déja saisies de votre précédente intervention, afin qu'il soit procédé à un examen attentif de votre intervention.

 

Madame TOURAINE et PINEL ne manqueront pas de vous tenir directement informé de la suite qui sera réservée à votre courrier.

 

Je vous prie d'agréer, Monsieur le Président, l'expression de mes sentiments les meilleurs.

 

Pierr BESNARD

 

 

 

 

 

Les réactions

  • Avatar
    laurent gibon

    Le 12/04/2014 à 16:23:20

    peut-on savoir s'il y a eu des RDV de pris ou courriers echangés?
    afin de savoir s'ils se sont"au moins l'espace d'un instant" penchés sur la question...
    Ou s'ils vous endorment en disant qu'ils ont autre chose de plus urgent à faire
    et vont inaugurer des salles de sport qui portent leur nom ou bien poser la 1ére pierre à un batiment avec l'argent du contribuable!
    merci.

Réagir


Rechercher sur le site

Newsletter

  • En inscrivant votre e-mail, vous recevrez gratuitement les bulletins d'information de Association Sauvons Nos - Site National et Officiel RSI



L'ASSOCIATION

ADHERER

BESOIN D'AIDE

NOS PROPOSITIONS

LA PRESSE EN PARLE

NOS DOSSIERS

VOS TEMOIGNAGES

ABERRATIONS DU RSI

LETTRES OUVERTES

AFFICHES / FLYERS SNE

MENTIONS LEGALES

BOUTIQUE SNE

AUTRE

Sondage

  • Seriez vous pour une manifestation nationale devant tout les RSI régionaux

Visiteurs en ligne

    • Nombre d'invités : 3